• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Goûtez-voir

Le samedi à 11h30
Logo de l'émission Goûtez-voir

REPLAY | Les balades de Goûtez voir #2 : le nougat de Montélimar

Le nougat de Montélimar / © Les Balades de Goûtez voir / France Télévisions
Le nougat de Montélimar / © Les Balades de Goûtez voir / France Télévisions

Les premières recettes de nougat blanc proviennent d'un livre arabe au Xe siècle. On suit sa trace en Egypte et en Espagne. En  1555, Nostradamus publie sa propre recette. Le premier nougat de Montélimar date de 1701. La tradition s'est enrichie jusqu'à nos jours.

Par Kathleen Garon

Revoir l'émission

Chaque mois, les Balades de Goûtez-voir présentées par Odile Mattei vous transportent sur la route d’un produit phare du terroir de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Cette série documentaire de 26 minutes part en immersion pour découvrir une histoire, un territoire et des savoir-faire. Du champ à l'assiette, ce patrimoine exceptionnel est raconté à travers tous ceux qui le perpétuent et le réinventent.

Ce mois-ci, Les Balades de Goûtez-voir vous emmènent sur les routes de la Drôme, à la découverte de la friandise emblématique de Montélimar faite de miel, pistaches et d’amandes… le Nougat.

Si 13 nougatiers fabriquent encore le nougat de Montélimar selon la recette emblématique, la maison Arnaud Soubeyran est, elle, la plus ancienne, fondée en 1837. Depuis 4 générations, l’entreprise familiale dirigée par Didier Honnoré, veille à offrir à ses clients un nougat de qualité avec un ADN le plus régional possible.
C’est aux côtés de son cadet, Quentin, que Didier s’affaire au quotidien à la préparation du célèbre nougat, dans les grands chaudrons de cuivre tandis que son ainé, Thomas, a rejoint l’équipe familiale en tant que producteur d’amandes. Pour le moment, c’est au Sud de l’Europe qu’il se ravitaille, en attendant que les vergers d’amandiers de Thomas, permettent à l’entreprise d’être en autosuffisance.

Et pour faire un bon nougat, Didier se fournit en miel de la région drômoise auprès de son ami Jean-Marie Barbançon, ancien vétérinaire à la retraite reconverti en apiculteur professionnel. Ce dernier fournit chaque année la quasi totalité de sa production de miel de lavande et toutes fleurs pour les nougats Soubeyran.

Pour finir, petit détour chez le chef Pâtissier Eric Escobar qui a su décliner la friandise rectangulaire qui se déguste en version dure ou tendre, en de nombreux desserts gourmands comme par exemple son célèbre nougat glacé.

Sur la route, les Balades de Goûtez-voir ont rencontré des hommes et des femmes, qui mettent leur histoire et leur savoir faire au profit d’un produit phare de la région : Le Nougat.

Cérémonie de passation du Drapeau de la Résistance à Oyonnax (Ain)