auvergne
rhône-alpes
Choisir une région

Goûtez-voir

Le samedi à 11h30
Logo de l'émission Goûtez-voir

REPLAY | Les balades de Goûtez-Voir : sur la route des poissons des lacs alpins

Les balades de Goûtez-Voir : sur la route des poissons des lacs alpins / © Les balades de Goûtez-Voir / FTV
Les balades de Goûtez-Voir : sur la route des poissons des lacs alpins / © Les balades de Goûtez-Voir / FTV

Seuls les lacs Léman, du Bourget et d’Annecy sont ouverts aux pêcheurs professionnels. Ils sont aujourd’hui moins de 80 à exercer ce métier. Ils y pêchent la célèbre fera, l’omble chevalier, le brochet mais également des écrevisses, seul crustacé des lacs.

Par Séverine Pucci

Revoir l'émission

Quai Paul léger, Evian-les-Bains

Martine Timbri et Eric Pecquery s’apprêtent à prendre le large sur le lac Léman, côté français. Tous deux pêcheurs depuis de nombreuses années, ils sont associés depuis environ 2 ans.

Martine a la particularité d’avoir été la première femme pêcheuse professionnelle sur le lac Léman français. Et si d’autres ont voulu suivre son pas, elles ont finalement abandonné. Elle est de nouveau la seule femme pêcheur, bien reconnaissable avec ses cheveux rouge et sa positive attitude.

Issue d’une famille de pêcheurs, elle a accompagné son père au lac durant toute son enfance. Pourtant, ce n’est pas le métier qu’elle a choisi au départ, Martine a travaillé en tant que couturière jusqu’en 1987 avant de rejoindre de nouveau le bateau de son père.

Eric Pecquery fait lui aussi partie d’une famille de pêcheurs, depuis 4 générations.

Ancien géomètre en Suisse pendant plusieurs années, il a rejoint le lac en 2012. Le poisson, il le pêche, le transforme, le vend sur les marchés et fournit plus de 80 hôtels-restaurants.

Port du Vivier du Lac – Lac du Bourget

Au lever du soleil, Jean-François Dagand prépare son bateau avant d’aller relever ses filets. Fils d’agriculteur, il s’est passionné très jeune pour la pêche lors de vacances au bord du lac à Aix les Bains chez sa tante.

Après différents postes en tant qu’ingénieur commercial, aquaculteur et poissonnier, Jean-François saute sur l’occasion lorsqu’en 2007, une licence de pêche professionnelle se libère sur le lac.

Quatre jours par semaine Jean-François par relever ses filets en quête de lavarets et de perches. Le poisson fraîchement pêché est vendu dans sa « poissonnerie ambulante », en magasin de producteurs ainsi qu’aux restaurateurs de la région.

Si l’activité de pêche perdure sur les lacs alpins, c’est en partie grâce à l’activité de la pisciculture de Rives. Située sur les quais, au niveau du port de Thonon-les-Bains, elle est l’une des plus anciennes piscicultures de France destinée au repeuplement des lacs.

Ils y font de la reproduction de poissons à partir de géniteurs sauvages capturés dans le lac. Ils repeuplent ensuite en majorité les trois lacs alpins : Annecy, Le Bourget et Léman en ombles chevaliers, truites lacustres et feras.

Chaque année, la pisciculture relâche environ 800 000 alvins d’omble chevalier ; soit 80 % de la population présente dans le lac et environ 5 millions de larves de fera et 200 000 truites.

Installée à la Motte Servolex, proche du lac du Bourget, la Maison Andric fume les poissons depuis 1996. Grâce à un savoir-faire traditionnel et artisanal, ils travaillent le poisson star et rare des lacs alpins, la féra, fournie régulièrement par Eric Pecquery, notre pêcheur du Léman. Le fumage traditionnel se fait en 5 étapes, au bois de hêtre pour lui apporter une saveur inédite.

Pour les amateurs de poissons du Lac, direction l’Abbaye de Talloires sur les rives du lac d’Annecy. Christophe Le Digol, normand d’origine, est aux manettes des cuisines de l’Abbaye depuis 2018.

Christophe propose une cuisine singulière, de caractère, mais surtout généreuse. Il a la chance de pouvoir travailler au quotidien avec les poissons du lac et les écrevisses, pêchés juste en face de l’auberge par le pêcheur Florent Capretti.

Contacts : cliquez sur le liens ci-dessous

Du Léman à l’Océan 

Coté Fermier à Drumettaz 

Observatoire du Lac Alpin