• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Qui sommes nous ?

Le lundi après le Grand Soir 3 aux alentours de 23h45, deux documentaires de 52 minutes racontent la vie des régions de France 3. Le vendredi à 8h50, rediffusion.
Logo de l'émission Qui sommes nous ?

Trois bonnes raisons de regarder le documentaire “On a beau tuer les hirondelles”

Khairollah a quitté clandestinement l’Afghanistan à 11 ans. Aujourd'hui, il suit une formation à Annecy. Touchés par son histoire, ses camarades de classes ont décidé d'agir et raconter son histoire dans un livre.

Par Kathleen Garon

Pour donner un visage aux migrants

Khairollah vient juste de souffler ses 18 bougies. Pour lui, 18 ans ne résonnent pas de la même manière que pour de jeunes français. Arrivé en Europe à 15 ans, par ses propres moyens, et au bout d’un périple qui a duré 4 ans, il a été mis sous tutelle par le Conseil Général de Haute-Savoie.
Passé 18 ans, il peut être reconduit à tout moment à la frontière s’il n’obtient pas son permis de séjour. Chaque année, il devra recommencer le processus administratif auprès de la Préfecture.
 
On a beau tuer les hirondelles - intégrale


Pour le courage de Khairollah

Au Lycée professionnel d’Annecy, où il est logé à l’internat et où il travaille comme apprenti, il raconte son histoire devant 200 élèves. Une histoire saisissante. Stupéfiante. A 11 ans, Khairollah prenait, seul, la décision de quitter l’Afghanistan. Traverser les montagnes jusqu’au Pakistan et intégrer sans le savoir cette nouvelle «classification humaine» dont les actualités ne cessent de parler : il était devenu un «migrant».
Et la vie n’allait pas l’épargner du fait de son jeune âge et malgré son courage.
 


Pour la confiance que nous devons avoir dans la jeunesse qui nous monte le chemin

Ce témoignage saisissant suscite alors beaucoup d’émotions chez les lycéens qui découvraient une histoire de migrant « pour de vrai », qu’aucun n’avait pu imaginer réelle pour un adolescent de leur âge. C’est le choc.
Un groupe de 15 jeunes, saisis par le parcours de cet adolescent du même âge qu’eux, s’investissent dans une action de solidarité. Impossible pour eux de juste écouter et de passer à autre chose : impossible de ne rien faire... la décision est prise de leur propre chef : ils écriront le récit d’exil de Khairollah et en feront un livre !
 

"On a beau tuer les hirondelles", un film réalisé par Anne JOCHUM
Co-produit par France 3 Auvergne-Rhône-Alpes et Faites un voeu.


------------------------------------------------

Damien Borelly, journaliste à France 3 Alpes, avait rencontré ces jeunes auteurs pour le journal des Alpes. Voici le reportage
Khairollah, de l'Afghanistan à la France


 

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer