auvergne
rhône-alpes
Choisir une région

Vous êtes formidables

Du lundi au jeudi à 9h05
Logo de l'émission Vous êtes formidables

Amélie-les-crayons en quelques traits…

Alain Fauritte et Amélie les Crayons, invitée de "Vous êtes formidables" sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes / © Goûtez-Voir / FTV
Alain Fauritte et Amélie les Crayons, invitée de "Vous êtes formidables" sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes / © Goûtez-Voir / FTV

Inspirée par le cirque Plume mais aussi par Bourvil, elle a construit un univers musical et scénique des plus singuliers. Amélie-les-crayons est l’invitée de « Vous êtes Formidables ! », vendredi 26 février à 10H15 sur France 3 Auvergne Rhône-Alpes.

Par Alain Fauritte

Revoir l'émission

« Elle vendait des cartes postales, mais aussi des crayons… ». Allez donc savoir pour quelle raison cette chanson d’un des plus grands humoristes et comédiens des années 50 et 60 a tapé dans l’oreille d’une gamine des années 80 ? Toujours est-il que c’est la chanson « Les Crayons » écrite et interprétée par Bourvil en 1945, que la jeune Amélie (son patronyme reste secret !) décide de présenter lors d’un stage de théâtre. Car c’est bien le théâtre qui attire la jeune iséroise. Encore adolescente, la demoiselle assiste à une représentation du cirque Plume avec sa sœur et toutes les deux décident dans l’instant que leur vie sera consacrée au spectacle de rue. S’ensuit une formation d’art dramatique puis l’opportunité de chanter. Un peu par hasard. Comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, elle va écrire, composer et interpréter ses œuvres. C’est le début d’une belle aventure…   

Une petite équipe de fidèles

Native de Vienne, Amélie prend la direction de la grande ville voisine, Lyon, pour y exercer ses talents dans les cafés concerts. Sa voix cristalline, son univers se jouant des styles pour imposer le sien, fait de poésie, de joie et de petites histoires simples de la vie, sa douceur naturelle, conquièrent très vite un public avide de nouveauté. Amélie est rayonnante, fraiche, pétillante. Elle fait vite un tabac. Avec la petite équipe de fidèles qu’elle a rassemblés autour d’elle, ça tourne rond. Amélie-les-Crayons devient le nom d’une petite troupe qui trouve son rythme de croisière. Amélie écrit ses chansons dans son coin. Elle rassemble sa famille de scène pour monter un spectacle et tout ce petit monde part en tournée dans des salles à taille humaine pour être plus près de son public. Les albums se  succèdent, les spectacles aussi, et l’inspiration vient toujours donner un nouveau souffle à l’artiste…

Entre Vienne et Plouhinec

D’autant qu’elle n’a pas oublié ses autres racines : les bretonnes. Elle décide d’ailleurs de s’installer à Plouhinec, dans le Morbihan, au bord de la mer, dans une terre de légendes qui alimente son inspiration. Sachez-le, Amélie trouve ses idées en marchant ! Elle ne délaisse pas pour autant sa ville natale et y revient dès que possible. Son dernier travail : « la Bergère aux Mains Bleues », un conte fantastique sorti en livre album, fruit d’une collaboration avec l’illustrateur ardéchois Samuel Ribeyron et l’auteur Pierre-Luc Granjon. On attend bien sûr la tournée qui va en découler…

Un attachement fort du public

Car les tournées d’Amélie sont de vrais spectacles, avec de la poésie, des chorégraphies, des moments d’échanges avec le public. Dans « Vous êtes formidables ! » j’ose le parallèle avec Mylène Farmer. Les moyens ne sont pas tout à fait les mêmes ( !) mais il y a chez ces deux artistes la même volonté de donner au public, de ne pas « économiser sur la marchandise ». Le spectateur en a pour son argent en émotions, en surprises, et en don de soi. Du coup, chez elles deux, il y a une sorte de dévotion ou du moins d’attachement fort du public qui ressent une sincérité et de vrais moments de partage. Alors bien sûr, comme tous les artistes en ce moment, Amélie est en attente de vivre son métier. En attente de ces moments d’échanges avec ceux qui la suivent depuis près de 20 ans. Elle est sans doute triste de cette situation, mais elle garde le sourire. C’est d’ailleurs ce qui reste d’elle lorsqu’elle s’est déjà éloignée… Un sourire, immense et plein de douceur.

Une artiste sincère

Bien sûr que c’est une artiste sincère. J’ai eu la chance de l’accueillir à plusieurs reprises. Chaque fois, et chaque fois davantage, ce sont des sourires et des rires. C’est un début de complicité… pas mal au bout de 20 ans ! Elle aime prendre son temps pour écrire. Moi je prends mon temps pour approcher les artistes! Cette fois, dans le salon de maquillage, j’ai imité une de ses chorégraphies en la caricaturant un peu. Gratuitement mais pas méchamment. Ça l’a faite rire. Pour me rattraper, je me suis aussi moqué de moi (sans beaucoup chercher, il y a largement matière !). Ça s’est terminé en fou rire… L’émission qui vient d’être rallongée de 20 à 26 mn est passée à toute vitesse. Du coup, on en a gardé pour la prochaine fois. D’ailleurs, il ne va pas falloir attendre trop longtemps…

A lire aussi