Vous êtes formidables

Le vendredi à 10h20
Logo de l'émission Vous êtes formidables

REPLAY | Dani Lary : ABRACADABRA !

Alain Fauritte et son invité Dani Lary sur le plateau de l'émission "Vous êtes formidables !" / © FTV
Alain Fauritte et son invité Dani Lary sur le plateau de l'émission "Vous êtes formidables !" / © FTV

Il est sans doute le magicien le plus connu de l’hexagone. A quelques semaines de sa nouvelle tournée nationale Dani Lary est l’invité de « Vous êtes Formidables », sur France 3 Auvergne Rhône-Alpes…
 

Par Alain Fauritte

Revoir l'émission

40 ans de carrière, ça se fête. Et l’éternel gamin qu’est Dani Lary ne passe jamais à côté d’une fête. D’autant que celle-ci est double, car il  célèbre aussi ses 20 ans de participation au Plus Grand Cabaret du Monde, la défunte émission de Patrick Sébastien pour laquelle il créait chaque mois un numéro de grande illusion. C’est donc à partir de fin décembre qu’il donne rendez-vous à son public. Et plus particulièrement, les 21 et 22 février, à celui du Casino de Paris. C’est dans cette salle prestigieuse qu’il a vraiment débuté grâce au coup de pouce d’un certain Pascal Sevran, rencontré dans un navire de croisière. « Il se produisait dans la plus grande salle, moi dans la plus petite », raconte le magicien. « Et au fur et à mesure de la traversée, le public passait de sa salle à la mienne. Comme j’avais plus de succès que lui, j’ai récupéré la grande salle. Il m’en a voulu, mais il m’a fait embaucher au Casino de Paris ! ». Une carrière qui commence comme un conte de fée…

UNE BELLE ASCENSION

Dès la fin de l’année, Dani est donc en tournée nationale. Une trentaine de dates, dans les principales villes du pays. D’abord dans des salles de belle capacité, puis dans plusieurs Zéniths. L’homme est habitué à remplir des salles immenses, en France mais pas seulement. « J’ai tellement parcouru le monde que je suis incapable de citer tous les endroits où je me suis rendu », me dit-il sans forfanterie. Ce n’est pas son style. Dani n’en revient toujours pas de la chance qu’il a eue et vit son rêve comme un enfant fier de ses jouets. On pourrait le croire mégalo. Alors oui, il vient d’acheter une ancienne usine à Barbières, un petit village de la Drôme, pour la transformer en immense salle de spectacle. Comme un monument érigé à sa grandeur, avec ses photos partout et des vestiges de ses tours les plus fous… Après tout, on n’est jamais mieux servi que par soi-même et il n’y a aucune vanité dans sa démarche. Simplement de la fierté. Le petit Hervé Bittoun, fils de menuisier, né à Oran, est aujourd’hui l’un des plus grands prestidigitateurs européens. Il vend même certains de ses tours outre-Atlantique. Il y a, vous en conviendrez, matière à fierté !    

LARY PERE ET FILS

Quel succès effectivement ! Grâce à la télévision, il le reconnaît et ne tarit pas d’éloge à l’endroit de celui qui lui a offert cette notoriété et qui l’a fait progresser. « Patrick (Sébastien) m’a toujours poussé à me surpasser. Lorsqu’un tour était moyen, il me le disait et ça m’obligeait à me remettre en question, et donc à faire mieux ». On ne sent aucune nostalgie après l’arrêt de cette longue aventure. Il y aurait presque une forme de soulagement… Créer un tour de grande illusion tous les mois est une pression énorme. L’angoisse de la page blanche existe aussi chez les magiciens. Désormais libéré de cette contrainte, il se consacre à ses projets personnels mais aussi à sa succession. La transmission est prête. C’est son fils Albert qui reprendra le flambeau. Elevé à coup de baguette magique, il a attrapé le virus hautement contagieux du fabricant de rêve. Souhaitons-lui de surpasser son père. Sacré pari. 

UN METIER A RISQUES

Pari d’autant plus difficile que le papa est un sacré bonhomme. Le cerveau toujours en ébullition, 50 idées à la seconde. Il faut pouvoir suivre. Pour l’avoir croisé à de maintes reprises depuis des années, je le connais un peu. Eminemment sympathique et attachant, il n’est jamais avare d’une anecdote pour vous faire rire. Surtout à ses dépens. Comme cette chute, il y a quelques années. Un numéro qui ne se passe pas comme prévu. Il tombe de plus 12 mètres. L’événement raconté avec force mimiques, gestes et bruitages devient irrésistiblement drôle. Le même genre de mésaventure lui est arrivée en mars 2018 lors des répétitions de sa tournée Tic-Tac. Une chute brutale. 2 vertèbres fracturées et une immobilisation de plusieurs semaines. « C’est la seule fois qu’on ajoute COMPLET sur une affiche de spectacle et une semaine après ANNULE » dit-il avec malice. Les assurances, elles, n’ont pas dû trouver ça drôle ! C’est cette tournée qui débutera dans quelques semaines. Un best of et des nouveautés. On verra donc Dani sur son piano volant. Ne le dites à personne il ne sait pas jouer…    

UN REVE DE GOSSE

Il sait en revanche raconter des histoires. C’est d’ailleurs l’une de ses principales qualités avec celle de bricoleur de génie. Pas de physique de Comte Dracula à la David Copperfield. Pas de silhouette filiforme inquiétante ni de regard pénétrant. Le physique bonhomme et l’œil rieur nécessitent quelques artifices côté costumes et maquillage pour créer une atmosphère fantastique. Mais ce qui compte c’est le résultat. On ne se refait pas. Il raconte qu’à un de ses spectacles sa mère annonce avec dépit à sa voisine qu’elle rêvait que son fils soit steward… On ne réalise pas toujours les rêves de sa maman. Aujourd’hui, son succès lui permet de circuler en Rolls Royce, en Corvette ou en Viper. Il aura au moins réalisé son rêve à lui. Abracadabra !