Vous êtes formidables

Le vendredi à 10h20
Logo de l'émission Vous êtes formidables

REPLAY | Eugénie Le Sommer, une femme aux pieds d’or

Eugénie Le Sommer, invitée d'Alain Fauritte dans l'émission "Vous êtes formidables" / © Séverine Pucci
Eugénie Le Sommer, invitée d'Alain Fauritte dans l'émission "Vous êtes formidables" / © Séverine Pucci

Passionnée de foot depuis la petite enfance, elle est aujourd’hui l’une des meilleures joueuses du monde. La buteuse de l’Olympique Lyonnais, Eugénie le Sommer, est l’invitée de « Vous êtes Formidables », sur France 3 Auvergne Rhône-Alpes.
 

Par Alain Fauritte

Revoir l'émission

Le charme de ce métier, c’est de rencontrer des gens exceptionnels issus d’univers qu’on ne connaît pas forcément, et parfois qu’on n’apprécie pas plus que ça. Exemple : le football. Ma relation au ballon rond se résume à quelques mauvais souvenirs d’enfance. L’expression "jouer comme un pied" aurait pu être inventée pour moi. Résultat, les moqueries des copains de terrain et un sentiment de rejet qui m’a vite fait détester les sports collectifs. Sans doute pas fait pour ça mais pas aidé non plus, je n’ai pas eu le temps de percevoir les subtilités du jeu, la stratégie, l’esprit d’équipe. Et je suis donc passé à côté d’une carrière internationale…

Le « maillon faible »

La petite Eugénie a eu plus de chance, de détermination aussi sans doute. Dès l’âge de 2 ans, le bout de chou né dans la ville du parfum faisait des caprices pour que ses parents lui achètent des chaussures de sport. « Ma mère adorait le foot mais pour me protéger, elle m’a orientée vers le judo. Je lui ai dit OK pour le judo, mais je continue le foot ! ». Le ton était donné. La suite, c’est l’histoire d’une vraie battante, d’une gagneuse, d’une acharnée. Pas d’équipe féminine de foot lorsqu’elle est adolescente ? Qu’à cela ne tienne, elle jouera avec des garçons, même si elle doit être la seule fille de l’équipe. Durant les rencontres, les adversaires la prennent pour « le maillon faible » et ne se cachent pas pour le dire. Ses potes ne pipent pas mot. Ils savent qu’elle est une vraie valeur ajoutée. La blondinette dépote et ce n'est pas fini.

De velours et de fer

Lorsqu’elle débute dans le milieu pro, les équipes féminines se produisent dans l’indifférence générale. Mais sa passion lui donne des ailes. Depuis toujours, elle a ce besoin d’être la meilleure. C’est une constante chez tous les compétiteurs. Ce feu intérieur qui booste et balaie tous les obstacles. Et quel chemin parcouru ! En intégrant l’équipe féminine de l’Olympique Lyonnais, la meilleure du monde, elle se constitue en 10 ans un palmarès éclatant : 9 victoires en championnats de France, 6 en ligue des champions et 7 coupes de France. Meilleure buteuse de la ligue en 2012, elle se rapproche du record de 81 buts en équipe de France détenu par Marinette Pichon. Une sacrée nana !
 
Eugénie Le Sommer avec Alain Fauritte sur le plateau de l'émission "Vous êtes formidables" / © Séverine Pucci
Eugénie Le Sommer avec Alain Fauritte sur le plateau de l'émission "Vous êtes formidables" / © Séverine Pucci

Une force de la nature

Lorsqu’elle entre dans le hall de France 3, je suis surpris. Toutes les photos prises pendant les matchs font ressortir sa musculature et ses expressions de guerrière durant l’effort. Là, elle semble presque frêle. Heureusement qu’il y a la blondeur bretonne et le regard bleu intense pour confirmer que c’est bien elle. La poignée de main est assurée. Je ressens vraiment en elle cette dualité que traduit si bien l’expression main de fer dans un gant de velours. Et le temps trop court que je passerai avec elle confirmera ce sentiment d’avoir en face de moi une force de la nature. Une personne à qui rien ne résiste. Elle est vraiment de la trempe des plus grands battants, avec une douceur qui ne doit refaire surface qu’en dehors du combat. Le dialogue est agréable. J’ai de l’admiration pour elle malgré mon peu d’intérêt pour la discipline. Sans doute pour ses engagements. Contre le harcèlement scolaire et pour dépasser les préjugés. Pour que les filles puissent jouer au foot si elles le souhaitent et pour que les garçons puissent danser si c’est leur volonté.
 

Une femme formidable

Cette rencontre, c’est que du bonheur, malgré le manque de temps qui me prive d’aborder avec elle la question qu’on pose forcément à une femme dans sa position : un désir d’enfant est-il compatible avec la compétition ou faut-il renoncer ou patienter ? Qu’en pense son fiancé Florian ? Outre la question de l’écart énorme de salaire entre hommes et femmes dans le foot, c’est quand même une injustice flagrante. Mais d’autres lui demanderont sans doute. Et je ne doute pas que, comme pour tout le reste, sa décision sera plus forte que tout. En tout cas, ce dont je suis conscient, c’est du cadeau qu’elle nous a fait. Elle refuse de nombreuses télés et elle a pourtant accepté de s’installer dans le fauteuil de « Vous êtes Formidables »… Elle l’est vraiment, formidable. Merci Eugénie et belle carrière à vous.