Vous êtes formidables

Le vendredi à 10h20
Logo de l'émission Vous êtes formidables

REPLAY | Frédéric Michalak : mi-Dieu (du stade), mi-Homme

Alain Fauritte et son invité formidable Frédéric Michalak / © Vous êtes formidables/FTV
Alain Fauritte et son invité formidable Frédéric Michalak / © Vous êtes formidables/FTV

L’heure de la reconversion a sonné en mars 2018 pour le meilleur buteur de l’histoire du rugby tricolore. Frédéric Michalak est l’invité de «Vous êtes Formidables» le vendredi 8 novembre sur France 3 Auvergne Rhône-Alpes.
 

Par Alain Fauritte

Revoir l'émission

Mon lien avec le rugby est ténu, c’est le moins que l’on puisse dire. A ma naissance, mes grands-parents paternels vivaient près de La Voulte, en Ardèche, la patrie d’adoption de la dynastie Camberabero. Je me souviens que le titre de champion de France, gagné en 1970, avait été un motif de fierté pour toute la région… Mais pas de quoi me mettre à l’ovalie. De ce sport je ne connais que la bizarrerie d’un ballon qui rebondit toujours là où on ne l’attend pas, les nez souvent cassés des joueurs et la réputation des 3èmes mi-temps arrosées et égrillardes. En fait, les sports collectifs, c’est pas mon truc ! En revanche, j’ai toujours éprouvé une certaine fascination pour les hommes et les femmes qui transcendent leur art. C’est vrai pour le sport comme pour le reste. On n’est jamais le meilleur par hasard…
 

LE RUGBY DANS LA PEAU

L’idée de me retrouver face à Frédéric Michalak, c’est un peu comme rencontrer Héraclès, Ganymède ou Achille. Car il y a du demi-Dieu dans cet homme-là. De ces êtres extraordinaires qui relèvent à la fois du divin et de l’humain. Max Guazzini, l’ex-patron du Stade Français, avait tout compris en lançant son idée d’un calendrier des «Dieux du Stade». Au-delà du marketing de la provocation par la nudité dans un pays guetté par le puritanisme, il y a une vraie référence à la mythologie. Et Michel, comme on l’appelle à Toulouse, a cette dualité du demi-Dieu en lui. Il y a les origines modestes d’une famille venue de Pologne pour son père et de l’Italie pour sa mère. Et il y a cette réussite extraordinaire d’un gamin qui débute dans le rugby à l’âge de 4 ans et qui se hisse au sommet en 2015 avec ce titre de meilleur buteur français de l’histoire. Dualité encore dans le physique. On l’imagine plutôt petit et râblé ! En fait, il mesure 1m80 et se révèle être plutôt fin. Son visage est tantôt poupin, tantôt sculpté dans le marbre. Le regard peut être très doux comme il peut vous glacer le sang…
 
Frédéric Michalak et Alain Fauritte : à deux pour un selfie, c'est mieux ! / © Vous êtes formidables / FTV
Frédéric Michalak et Alain Fauritte : à deux pour un selfie, c'est mieux ! / © Vous êtes formidables / FTV

UN TIMIDE QUI SE SOIGNE

C’est d’ailleurs ce regard froid que j’ai croisé dans le hall de France 3 lors de cette première rencontre. L’interview est un exercice complexe qui nécessite d’entrer suffisamment dans l’intimité de l’interlocuteur pour qu’il se livre un peu, mais de garder assez de distance pour rester objectif. En fait, il faut établir une relation de confiance sans tomber dans la connivence. Et la relation de confiance, avec les timides, ce n’est pas simple. Et Frédéric Michalak est, je pense, un timide. Qui se soigne, il est vrai, mais un timide quand même. Je sais reconnaître ceux de ma famille ! On est timide pour la vie, malgré la réussite, la reconnaissance et l’apparente assurance. Timide mais vite déconneur lorsqu’il est en confiance. Le regard froid et méfiant du premier contact est ainsi devenu un regard scrutateur : qui ai-je en face de moi ? Puis un regard bienveillant en avançant dans l’émission. Avant de partir, les blagues de potache n’étaient pas loin et le sourire malicieux de rigueur ! 

      

TIGRE OU CHAT ?

Je lis beaucoup en préparant une émission. Sur mon invité(e). Des interviews, des portraits, des bios. Je discute aussi avec mon entourage. Même mon dentiste ! Auvergnat, il a assisté à un match, en 2001, dans lequel son équipe fétiche s’est faite écraser par le club toulousain et un gamin de 18 ans nommé Michalak. Son souvenir : un joueur virtuose qui volait au-dessus de la pelouse et évitait tous les obstacles. Un vrai félin ! C’est vrai qu’il y a du félin dans cet homme.
Un autre auvergnat, le talentueux François Rousseau, l’a photographié à plusieurs reprises, pour les fameux calendriers des Dieux du Stade, mais aussi pour des campagnes publicitaires. Il m’a confié être touché par sa gentillesse et impressionné par son physique de félin. Un félin blessé à plusieurs reprises, avec des hauts et des bas, mais qui s’est toujours relevé. Certains disent qu’il aurait pu faire une plus belle carrière encore... Quand on sait les efforts, la souffrance, la détermination qu’il faut pour arriver à ce niveau, on ne peut être qu’en admiration devant son parcours et lui souhaiter une belle reconversion. Mais comme l’homme est intelligent, mais aussi sensible, il a tout pour réussir un nouveau volet de sa vie professionnelle.
 
Alain Fauritte et Frédéric Michalak sur le plateau de "Vous êtes formidables" / © Vous êtes formidables / FTV
Alain Fauritte et Frédéric Michalak sur le plateau de "Vous êtes formidables" / © Vous êtes formidables / FTV


P.S : Je me dois de préciser que les dames de notre belle maison, fort nombreuses à venir solliciter autographes et selfies ce jour-là, se sont très bien tenues. Les yeux pétillaient et les mains étaient parfois tremblantes, mais aucun geste déplacé ne fut à déplorer !!!