auvergne
rhône-alpes
Choisir une région

Vous êtes formidables

Le vendredi à 10h20
Logo de l'émission Vous êtes formidables

REPLAY. Voir ou revoir Christophe dans l'émission Declik diffusée sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

Le chanteur Christophe est mort le 16 avril 2020 à l'âge de 74 ans. / © JOEL SAGET / AFP
Le chanteur Christophe est mort le 16 avril 2020 à l'âge de 74 ans. / © JOEL SAGET / AFP

C'était il y a presque 10 ans, déjà. En novembre 2010, Christophe donnait deux concerts à Lyon. L'occasion d'une rencontre inoubliable avec un mythe vivant pour une émission diffusée sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Il y a des artistes qui vous marquent, Daniel Bevilacqua était de ceux-ci.

Par Alain Fauritte

Le 29 mars dernier je lis dans la presse que le chanteur Christophe aurait été testé positif au covid 19 et qu'il a été placé en réanimation. Je me dis alors que ce virus a décidément bon goût. Au lieu de s'en prendre aux trop nombreuses graines de dictateurs qui se pressent à la tête de grandes nations du globe, il préfère se nourrir d'artistes brillants et précieux. Mais il semblerait que l'inoubliable interprète d'Aline, les Marionnettes et les Mots Bleus ait succombé à une tout autre affection, un emphysème, selon les déclarations de son épouse à l'AFP. Qu'importe, on retiendra de ce sombre printemps 2020 qu'un des artistes français les plus singuliers nous a faussé compagnie.

Un invité exceptionnel

Christophe, j'ai eu la chance de le croiser pour mon émission fétiche : Déclik. Pour l'occasion, les deux emblématiques fauteuils rouge du talk-show avaient quitté l'immeuble de la Part-Dieu, à Lyon, qui abrite la station régionale de France 3 pour rejoindre la Croix-Rousse et son prestigieux théâtre. C'est dans cette salle chaleureuse à souhait que Daniel Bevilacqua (vrai nom de Christophe) était programmé pour deux concerts les 4 et 5 novembre 2010. A invité exceptionnel, dispositif exceptionnel. Pas de reportage dans l'émission, juste un tête-à-tête rythmé par quelques extraits des balances avant le concert.

Impalpable, mystérieux, complexe

Au moment où on me propose cet entretien, je ne réfléchis pas. Christophe n'est pas de notre région, certes, mais il s'y produit et c'est un mythe vivant. De plus, il a travaillé avec un Lyonnais célèbre sur toute la planète : Jean-Michel Jarre. Le lien n'est pas négligeable. L'exercice n'est pourtant pas simple. Faire un tête-à-tête intimiste dans un lieu inhabituel n'est pas du plus grand confort. Et le temps imparti met la pression à toute l'équipe. Pas le droit à l'erreur. La mise en boite doit se faire dans les conditions d'un direct, car l'artiste est en concert quelques minutes après le clap de fin. Pas de confort et une drôle de pression, car l'homme est atypique. Pas un "client facile", comme on dit chez nous. Non qu'il ait mauvais caractère ou soit connu pour ses coups de sang, comme cela arrive parfois avec des artistes au melon hypertrophié. Non, juste impalpable, mystérieux, complexe...
En état d'apesanteur

Le premier contact s'effectue sur le parvis du théâtre. Les mains humides, j'attends de le saluer. Il descend de son véhicule et là, le choc. Avec mon mètre soixante et onze, je le dépasse d'une tête, alors qu'il est juché sur des talons d'une dizaine de centimètres. C'est déstabilisant car le personnage n'en parait paradoxalement que plus impressionnant. Le salut n'est pas très chaleureux. Impossible de voir ses yeux. Un vrai handicap lorsqu'on est aguerri à lire dans les regards. Je ne les verrai jamais. En revanche, je passerai une demi-heure dans un état étrange. J'avais peaufiné la préparation de l'entretien, lu beaucoup, angoissé un peu à l'idée d'affirmer une ânerie. Finalement, j'étais en état d'apesanteur.

Coulisses d'un tube

Je ne comprenais qu'un mot sur deux, comme si j'étais hypnotisé. Il me faudra revoir l'émission pour y trouver des pépites, comme ce moment où il me dit avoir composé Aline un jour entre 12h et 12h30, assis sur une caisse dans un magasin désaffecté en banlieue de Juvisy-sur-Orge. Les mythes ne tiennent pas à grand chose ! Nous avons parlé de son amour pour Lyon, de son amitié avec Jean-Michel Jarre, d'un rêve réalisé avec le succès en Italie de sa chanson "Estate Senza Te", de son admiration pour Elvis Prestley, Eric Von Stroheim, Michel Simon, Brassens et les westerns américains. Il se définissait comme dadaïste, ce courant bousculant la vision traditionnelle de l'art. Ce collectionneur de Juke-Box et de Synthétiseurs n'avait jamais voulu être chanteur. Il avait pris le succès comme il venait, sans pression pour le conserver, avec des parenthèses volontaires. Il y a des rencontres que l'on n'oublie jamais.
 

L'émission Déclik avec Chistophe enregistrée en novembre 2010 rediffusée le dimanche 19 avril à 11h30 sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

Christophe dans Declik en 2010

 

A lire aussi