Vous êtes formidables

Le vendredi à 10h20
Logo de l'émission Vous êtes formidables

REPLAY | Le jour où Pascal Obispo m’a conseillé de me raser la tête

Alain Fauritte et Pascal Obispo sur le plateau de l'émission Vous êtes formidables / © Alain Fauritte/Vous êtes formidables/FTV
Alain Fauritte et Pascal Obispo sur le plateau de l'émission Vous êtes formidables / © Alain Fauritte/Vous êtes formidables/FTV

Neuf ans après sa participation à l’émission de confidences «Déclik», Pascal Obispo retrouve les studios lyonnais de France 3 et Alain Fauritte pour la première d’un nouveau magazine : «Vous êtes Formidable». Récit d’un enregistrement-marathon…
 

Par Alain Fauritte

Revoir l'émission

«Les Retrouvailles», ce pourrait être le titre d’une chanson de Pascal Obispo, mais Graeme Allwright y avait pensé avant… En fait, ce sont plus mes retrouvailles avec lui que nos retrouvailles à nous. Avec le compositeur de «Ma Liberté de Penser», on s’était rencontré pour la première fois en février 2010 pour une émission qui m’avait laissé un bon souvenir. Mais lui a entretemps répondu à 3528 interviews au moins, arpenté les studios de 72 chaînes de télé et croisé des millions de fans… Je n’imaginais pas un seul instant qu’il ait pu se souvenir de notre rencontre, même si le format de 28 mn en tête à tête est rare à la télé. Fort de cette humilité bien inspirée, me revoilà face à l’un des plus grands mélodistes de la variété française.
 

Un décor terminé la veille…

Un bref mot sur le contexte avant tout. C’est le premier numéro de «Vous êtes formidables», dont le principe est de mettre en avant des gens, des métiers, des initiatives de la région sous le regard d’un «people». Le décor a été terminé la veille, les essais ont eu lieu jusqu’à 15 mn avant l’arrivée de l’invité. On est prêts, mais tout juste ! Bref c’est la télé ! De son côté, Pascal Obispo est en promo pour la journée à Lyon. Il vient annoncer ses 4 concerts dans la région en décembre et janvier. Le rendez-vous est calé depuis juin, mais France 3 est en fin d’un marathon d’interviews... Pas bon pour nous. L’artiste s’est exprimé pendant des heures. Il est fatigué et n’a qu’une hâte, grimper dans le train qui le ramène dans la capitale.

 
Vous êtes formidables : Alain Fauritte & Pascal Obispo - septembre 2019 / © S. Pucci
Vous êtes formidables : Alain Fauritte & Pascal Obispo - septembre 2019 / © S. Pucci
 

Un invité survolté !

16h02 : Il arrive accompagné de 3 personnes. On a déjà vu plus impressionnant aéropage ! Tout le monde est sympa. Ce n’est pas toujours le cas et là c’est agréable. Pascal Obispo est survolté… Sans doute pressé d’en finir avec ce passage obligé qu’est la promo, même s’il s’y prête de bonne grâce. Il demande à passer tout de suite par la case maquillage. Je le laisse en paix. De toutes façons, il préfère la spontanéité à trop de préparation. A peine maquillé, il se précipite sur le plateau. Un peu impatient le bonhomme. Il veut commencer vite pour finir vite et, l’air de rien, met un peu la pression à tout le monde. Avec bienveillance toutefois, et lorsqu’il en prend conscience, freine des 4 fers. La tension redescend. Il adopte un ton presque paternel avec moi, pourtant son ainé de 5 années. Mais c’en est touchant. Il sait que pour une nouvelle émission, on remet les compteurs à zéro. J’en ai présenté plusieurs milliers, avec les plus grandes célébrités, mais là je suis comme un gamin qui passe son BEPC. C’est comme ça.
 

Emotion, trouble et fermeté…

Générique, présentation, teaser sur l’invité. Je l’accueille dans le décor et c’est parti. L’homme est pro, il fait le job, répond aux questions avec un œil vif derrière les verres rosés de ses lunettes. L’entretien passera comme un éclair. 20 mn qui filent à toute vitesse et la frustration de ne pas pouvoir poser davantage de questions. Le compositeur d’ «Allumer le feu» accepte d’enregistrer quelques minutes supplémentaires pour le site internet, sur le thème de Johnny, pour lequel il a composé un album entier. Il y a de l’émotion vraie dans les réponses, du trouble lorsque je lui fais entendre la voix de Jean-Sébastien Guegan, le sosie vocal du taulier et de la fermeté lorsqu’il veut se tenir en dehors de l’affrontement entre les pro et les anti Laetitia.
 
Johnny et moi par Pascal Obispo
Pascal Obispo raconte sa relation avec Johnny sur le plateau d'Alain Fauritte dans le bonus de sa nouvelle émission Vous êtes formidables. - Vous êts formidables

La Boule à zéro !

Mais c’est déjà l’heure. Le train n’attend pas. Adieux rapides dans le hall de France 3. Pascal me rappelle avec le sourire que je devrais me raser la tête comme lui, histoire de faire le deuil de ma belle chevelure d’antan ! Je lui promets. J’ai 9 ans pour tenir ma promesse. D’ici là, ils seront tous tombés d’eux-mêmes... Une belle rencontre de plus. Je me dis que j’ai de la chance, même si tout ça c’est beaucoup de pression. C’est sans doute le prix de l’intensité…

La semaine prochaine, c’est Nicoletta qui nous rend visite. C’est ma 3e émission avec elle. Je vais encore me faire engueuler !
Suivre Pascal Obipso sur Facebook ou sur Twitter
 

A lire aussi

Suivez le tirage du 6e tour de la Coupe de France de football