auvergne
rhône-alpes
Choisir une région

Vous êtes formidables

Le vendredi à 10h20
Logo de l'émission Vous êtes formidables

REPLAY | Olivier Lejeune : grand comédien par la taille et par le talent.

Alain Fauritte et Olivier lejeune, invité de "Vous êtes formidables" - France 3 Auvergne Rhône-Alpes / © Vous êtes formidables / FTV
Alain Fauritte et Olivier lejeune, invité de "Vous êtes formidables" - France 3 Auvergne Rhône-Alpes / © Vous êtes formidables / FTV

Dans les années 70, il formait un duo de choc avec Patrick Green. 50 ans plus tard, il brûle les planches avec la même vitalité dans « Si Je Peux Me Permettre » au Théâtre Tête d’Or, Olivier Lejeune est l’invité de « Vous êtes Formidables » sur France 3 Auvergne Rhône-Alpes.

Par Alain Fauritte

Revoir l'émission

Leur célèbre « Pot pour rire M. le Président » a fait les belles heures des émissions de variétés de la télévision française à partir de 1974. Et ça a duré une dizaine d’années. Pour tous, le duo Green et Lejeune, c’était un peu les successeurs des « Frères Ennemis » dans la forme. En beaucoup plus décapant dans le fond. Et puisqu’on parle de forme, il faut avouer qu’en revisionnant leurs sketches, seules les tenues et les coiffures ont vieilli. L’impertinence, le rythme et le ton sont très actuels. On sait que l’humour passe très mal le cap des décennies et là, pour le coup, les deux compères ont fait fort.   

L’humilité des grands

Des deux complices, un seul a poursuivi dans le métier. C’est Olivier Lejeune. Toujours jeune d’ailleurs. L’homme approche tout doucettement les 70 étés (marre des printemps !) et il porte beau, comme disait ma grand-mère. Ado, j’étais fan de Green et Lejeune, mais j’avais un peu perdu de vue leur carrière. J’apercevais de temps à autres des affiches de pièces de théâtre de boulevard avec la photo d’Olivier Lejeune, mais sans plus. Alors lorsque l’opportunité de l’accueillir dans « Vous êtes Formidables » s’est présentée, j’ai levé le doigt en trépignant. Et j’ai bien fait. Quelle rencontre ! A l’heure où le moindre petit humoriste débutant se prend pour Charlie Chaplin, quel bonheur de savourer l’humilité d’un grand Monsieur.

Vous avez dit hyper actif ?

Et il n’y a aucune flagornerie dans le terme « Grand Monsieur ». Olivier Lejeune est bien un Grand Monsieur du Théâtre. Certes, le « Boulevard » a toujours récolté le mépris de ceux qui oublient que faire rire demande beaucoup plus de talent qu’émouvoir. Mais justement, ce comédien épatant a su démontrer l’éventail de sa palette d’artiste tant dans les comédies de Labiche, Lamoureux ou Guitry que dans les grands classiques de Musset, Shakespeare et Beaumarchais. Un interprète mais aussi un auteur. De pièces de théâtre et, on l’ignore souvent, de très nombreux sketches pour les autres. « Les grosses têtes », « La Classe » et « Le Théâtre de Bouvard » lui doivent beaucoup. Populaire ? Assurément, et fier de l’être.

Un amour d’homme

Avec ce pédigrée, comment est cet homme dans le privé ? Délicieux ! Un bonheur pour une émission comme VEF (diminutif pour « Vous Êtes Formidables » !). Chaleureux, patient, souriant, toujours volontaire pour une anecdote savoureuse. Jamais malveillant. Et une mémoire d’éléphant. C’est d’ailleurs le titre d’un livre de conseils pour entretenir ses neurones qu’il a publié il y a quelques années. La méthode utilise les images, les odeurs et les associations d’idées. Apparemment ça fonctionne. Et c’est une qualité dont il est fier. Il nous racontera comment il a remplacé un acteur de premier plan au pied levé dans une pièce en apprenant le long texte en quelques heures.  

Pro de chez Pro

A l’issue de l’enregistrement Olivier Lejeune se prête à tous les exercices que nous lui demandons et notamment l’enregistrement des bandes-annonces de l’émission, qui s’achève dans un fou rire. Après photos et selfies, la promesse lui est faite d’aller voir sa nouvelle pièce au Théâtre Tête d’Or. « Si je peux me permettre », de Robert Lamoureux. Alors, bien sûr qu’on va se permettre !