Vous êtes formidables

Le vendredi à 10h20
Logo de l'émission Vous êtes formidables

REPLAY | Tabata et Ludovic Mey : des étoiles plein les yeux

Tabata et Ludovic Mey, invités d'Alain Fauritte pour l'émission "Vous êtes formidables" / © Vous êtes formidables / FTV
Tabata et Ludovic Mey, invités d'Alain Fauritte pour l'émission "Vous êtes formidables" / © Vous êtes formidables / FTV

A peine lancés dans une nouvelle aventure lyonnaise, Tabata et Ludovic Mey sont récompensés d’un macaron Michelin pour leur restaurant « Les Apothicaires ». Ils sont les invités de « Vous êtes Formidables » sur France 3 Auvergne Rhône-Alpes.
 

Par Alain Fauritte

Revoir l'émission

En l’espace de quelques jours, le monde de la gastronomie lyonnaise a vécu deux moments forts. Un tremblement de terre le 17 janvier avec l’annonce de la perte de sa 3ème étoile pour l’Auberge de Paul Bocuse et une résurrection avec l’ouverture 3 jours plus tard du Food Traboule dans le quartier St Jean. Le « Food Traboule », c’est le nom du food court lancé par le duo Tabata et Ludovic Mey. Un food court étant un concept de restaurant dans lequel on trouve un mélange d’offres culturelles et gastronomiques, en l’occurrence, ici, une petite quinzaine de jeunes chefs qui proposent des cuisines très diverses pour moins de 20 euros le repas. La première force du « Food Traboule », c’est sa situation, dans le quartier le plus touristique de la ville, dans la rue la plus étoilée au monde (3 restaurants étoilés Michelin) et surtout dans un bâtiment emblématique : la Tour Rose…

Une Renaissance

Cet hôtel-restaurant de luxe prisé des stars de passage à Lyon avait été créé en 1990 par un artiste, le Chef Philippe Chavent, mais était à l’abandon depuis 4 ans. L’ensemble a été entièrement réhabilité, la partie hôtel étant gérée par Mihôtel et la restauration étant confiée au couple de cuisiniers le plus en vue de la place. C’est un sacré pari pour Tabata et Ludovic Mey, même si leur restaurant du 6ème arrondissement de Lyon, « Les Apothicaires », ne désemplit pas. Le couple a tout investi dans ce projet qui est condamné au succès. D’où la pression qui pèse sur eux depuis des semaines. C’est donc les traits un peu tirés qu’ils arrivent sur le plateau de « Vous êtes Formidables » deux jours après l’inauguration de leur nouveau bébé. Traits tirés mais sourire aux lèvres. Les clients font la queue pour tester le nouveau concept. C’est déjà une réussite. Oubliés donc les nuits blanches, le stress, les doutes, la gestion de mille soucis que représente un tel chantier. La machine est lancée. La pression redescend.

De l’amour… de la cuisine

Ce qui est certain, c’est que ces deux-là se sont bien trouvés. Pourtant, la rencontre n’était pas garantie sur le papier. Elle vient de Rio de Janeiro au Brésil et se destinait à une carrière de chirurgien. Lui est natif de Chambéry, en Savoie, un peu cancre à l’école. Et ils ont une douzaine d’années d’écart… En revanche, ils ont un sacré point commun : leur amour pour la cuisine. Elle l’apprend à l’Institut Paul Bocuse, mais aussi dans les cuisines de chefs de talents, comme Nicolas le Bec. Il fait l’Ecole Lesdiguières à Grenoble et n’hésite pas à voyager pour asseoir ses connaissances et enrichir son expérience, jusqu’au restaurant Marguerite, à Lyon, propriété de Paul Bocuse. Tabata vient de s’en voir confier la Direction après s’être illustrée jusqu’en demi-finale du concours télé Top Chef. Il sera donc son second aux fourneaux. Des fourneaux qui les rapprochent. A force de soirées prolongées autour de livres de cuisine et de bons verres de vin, le duo devient un couple. Un couple à la parfaite complémentarité. Les menus de leur 1er restaurant sont élaborés à deux. Elle est plutôt technicienne, lui plutôt créatif, mais tout le monde met la main à la pâte.  
 

Nouvelle restauration

A un moment où les restaurateurs se plaignent de ne pas trouver de personnel, Tabata et Ludovic jettent un pavé dans la mare. « Les gens restent si on les respecte » affirme Tabata. Chez « Les Apothicaires », tout le monde remonte les manches. « Tabata peut faire la plonge, je peux peler les patates, on est tous polyvalents » dit fièrement Ludovic. Pas de tâches déshonorantes, chacun participe au bon fonctionnement de la maison. C’est peut-être ça la nouvelle restauration. On est loin des salariés battus sous le coup du stress, comme Tabata en a été le témoin dans un passé pas si lointain. Il y aura toujours des coups de feu, de la pression dans le monde de la cuisine, parce qu’il y a de l’humain. Mais justement, on doit rester humain. C’est cette humanité qui transpire chez Tabata et Ludovic. Et le macaron Michelin auquel ils ne s’attendaient pas et qui vient de leur être décerné ne devrait rien changer. On sait que dans ce cas, les prix augmentent un peu. Mais leur générosité et leur sourire demeureront intacts. Car leur métier ne se conçoit pas sans ces deux qualités indispensables.