• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Dans les Alpes du Nord, de nombreuses personnes et collectivités s'impliquent pour développer l'usage des énergies renouvelables. Du tri des déchets de la restauration à l'installation de "centrales solaires villageoises", quelles sont les pistes pour éviter de consommer des énergies fossiles ? 

Annecy: grâce à une unité de méthanisation, les déchets des restaurants fournissent de l'énergie à 500 foyers

Tous les matins, à six heures, au volant de son camion electrique, Julien Sayoud fait le tour d'Annecy pour récupérer les déchets d'une quinzaine de restaurants de la cité haut-savoyarde. Que vont devenir les aliments non-consommés ? Ils sont triés puis déposés chez Marcel Domenge, un agriculteur qui s'est équipé d'une unité de méthanisation. 

Après une première étape de chauffe pour débarasser les déchets des bactéries pathogènes, les déchets sont ensuite déposés dans un digesteur, pour y macérer durant 55 jours et produire du biogaz. Le reste des déchets est transformé en engrais pour l'épandage. 

Parmi la quizaine de restaurants où sont triés les déchets destinés à la méthanisation, la Buvette du Marché. "Avec mon frère, nous sommes sensibles à ce qui est écologique, et nous avions envie de sortir de ce qu'on sait faire, [...] et montrer à nos équipes de travail et nos enfants que si chacun faisait un petit petit effort écologique, la planète se porterait mieux", explique Karine Zerbola, la restauratrice. 

Ce recyclage fait l'objet d'une expérimentation sur un an, menée par la communauté d'agglomération d'Annecy dans le cadre du Grenelle de l'Environnement. Le partenariat implique aussi Pure, un centre de livraison par véhicules propres, et Tri-Vallée, une entreprise savoyarde qui développe des solutions dans la gestion et la valorisation des déchets.

Notre installation permet 500 tonnes de rejets en moins par an dans l'atmosphère, ce qui n'est pas négligeable. J'estime qu'on a fait un bel effort


L'unité de méthanisation de Marcel Domenge reste l'une des rares du département. L'agriculteur s'est équipé en 2009, pour diversifier son activité. Cela a permis la création d'un emploi, et l'alimentation en chaleur de sa ferme. 

"Nous sommes plutôt satisfaits, mais c'est quand même beaucoup de boulot, beaucoup de surveillance, et de tracas administratifs", détaille-t-il. "On récupère du méthane, qui est 23 fois plus nocif que le CO2. Notre installation permet 500 tonnes de rejets en moins par an dans l'atmosphère, ce qui n'est pas négligeable. J'estime qu'on a fait un bel effort" Ce circuit permet de produire l'énergie consommée par 500 foyers pendant un an. 

SERIE 1: un circuit de recyclage pour les déchets organiques des restaurants à Annecy (Haute-Savoie)
Direction la Haute-Savoie, pour découvrir une expérimentation de la communauté d' agglomération d'Annecy sur le recyclage des déchets organiques des restaurants. Intervenants: Marcel Domenge, Gaec des Châtelets, Julien Sayoud Chauffeur chez Pure, Karine Zerbola Co-propriétaire de la Buvette du Marché, Valérie Laurent, Elue en charges des déchets communauté d'agglomération d'Annecy, Thibault Chervaz, Chef de projet développement Tri-vallée Equipe: RAPUC Nathalie, Cédric PICAUD, Melanie DUCRET et Philippe ESPITALIER  - France 3 Alpes

 

Enercoop, un fournisseur d'énergie "verte" en Savoie

À Saint-Pierre-d'Entremont, le nouveau groupe scolaire est installé dans un bâtiment basse-consommation, construit avec du bois local et utilisant le réseau de chaleur urbain. Pour Brigitte Bienassis, la maire de la commune, il était "cohérent d'aller jusqu'à une énergie verte, qui nous garantisse au moins l'équivalent de ce qui est consommé et produit par des énergies renouvelables".  

Produire de l'énergie 100% renouvelable, c'est ce que propose la société coopérative Enercoop, qui fournit désormais sept bâtiment communaux, notamment grâce à un partenariat avec un producteur local d'énergie hydraulique.  

Avec une turbine pour EDF et une seconde pour Enercoop, Christophe Convert, hydro-electricien, participe au mix énergétique. "C'est dans la ligne de nos ancêtres. Nos sommes des meuniers, des utilisateurs de l'eau depuis plusieurs siècles" explique-t-il.

Même si tout part dans le même réseau, des particuliers peuvent se promouvoir l'énergie verte en souscrivant un abonnement chez Enercoop à la place d'un fournisseur conventionnel. Une nouveauté rendue possible par la libéralisation du marché de l'énergie en France en 2004. 


SERIE 2: Enercoop, un fournisseur d'energie "verte" en Savoie
Découverte d'un fournisseur d’énergie d'un nouveau genre, une société coopérative qui propose une alternative au polluant nucléaire. Intervenants : Brigitte Bienassis, Maire de Saint-Pierre-d'Entremont 73 (SE), Christophe Convert, hydro-électricien,François Sivardière, Client Enercoop, Frédéric Marillier, Directeur Enercoop Rhône-Alpes Equipe: RAPUC Nathalie, RAGRIS Gilles, et DUCRET Melanie - France 3 Alpes

 

Dans le Gresivaudan, une prime pour inciter les particuliers à installer un chauffe-eau solaire

Avoir une maison économe, c'est l'objectif de Guy Dalban depuis de nombreuses années. Cet habitant du Grésivaudan vient de profiter d'un dégât des eaux pour décider se passer au chauffe-eau solaire. L'investissement est considérable, mais les économies d'énergie et la prime de 600 à 1500 euros proposée par la communauté de communes lui permet de franchir le cap. 

"C'est trois fois le prix, mais avec l'exposition plein-sud des capteurs, on devrait rapidement rentrer dans notre investissement" a-t-il analysé. Guy pourra aussi compter sur la prime que propose la communauté de communes du Grésivaudan depuis octobre dernier, une aide comprise entre 600 et 1 500 euros.

Cette prime rentre dans le cadre du Plan Climat Air Energie. Après la prime Air Bois lancée il y a un an, la collectivité est désormais reconnue par l'Etat comme territoire à énergie positive pour la croissance verte.

À ce titre, la communauté de communes bénéficie de fonds lui permettant de mettre en oeuvre une centaine de projets. Elle travaille avec l'Ageden, une association qui fait le lien entre les particuliers et les pouvoirs publics sur les choix en énergie. "On apporte du conseil à la fois technique et sur les aides financières. Mais on peut aussi aiguiller les particuliers sur la priorisation des travaux" explique Daniel Chatelin, conseiller à l'Ageden. 

SERIE 3: En Isère, le Gresivaudan offre une prime au chauffe-eau solaire
Les collectivités s'impliquent de plus en plus dans la protection de l'environnement, comme la communauté de commune du Gresivaudan en Isère. Dans le cadre de son plan climat air énergie, la collectivité propose une prime chauffe-eau solaire aux particuliers à hauteur de mille euros. Intervenants: Guy Dalban, Dépositaire de dossier prime au chauffe-eau solaire, Gérard Cohard, Vice président de la communauté de commune du Grésivaudan, Daniel Chatelin, Conseiller info-énergie AGEDEN Equipe: RAPUC Nathalie, RAGRIS Gilles, HUYNH Thao - France 3 Alpes

 

Dans le Vercors, l'installation de "centrales solaires villageoises"


Entre Méaudre, Autrans, et Villard de Lans, les panneaux photovoltaïques prolifèrent, grâce à la "centrale villageoise des quatre montagnes". Tout est parti d'une expérimentation menée par les parcs régionaux de la region Rhône-Alpes : comment développer les énergies renouvelables en fédérant collectivités et citoyens sur un même territoire ?

Les premiers panneaux ont pu être posés l'été dernier, sur des bâtiments communaux, ou privés, comme à la Cantine du Bois de Lune. "C'est vraiment symbolique. Ce qui nous a plu, c'est le fait de pouvoir produire de l'electricité sur le Vercors, ne pas être uniquement consommateurs", apprécie Jacqueline Rochas, gérante associée. 

Au total, 600 m2 de panneaux sont répartis sur six bâtiments. Selon une simulation, l'énergie fournie, revendue à EDF serait équivalente à la consommation de 500 frigos par an. Une réussite tant sur le plan de la production, que sur l'évolution des mentalités.


SERIE 4: Dans le Vercors, installation de centrales solaires villageoises
Direction le plateau du Vercors, à la découverte des centrales solaires villageoises. Ce sont des sociétés locales qui développent les énergies renouvelables : ici il s'agit d'installer des panneaux photovoltaïques sur des toits pour produire l'électricité verte. Intervenants: Jacques Adenot, Président sortant parc régional du Vercors, Images : Geneviève Rouillon, Vercors-TV, Christophe Albert, Président des centrales villageoisesdes 4 montagnes, Claudine Laurent, Technicienne environnement à la communauté de commune du Vercors Equipe: RAPUC Nathalie, RAGRIS Gilles, HUYNH Thao.  - France 3 Alpes