Exercice d'évacuation d'un télésiège à Chamrousse (Isère)

© Joëlle Ceroni - France 3 Alpes
© Joëlle Ceroni - France 3 Alpes

Jeudi 14 février, des pisteurs des stations de Chamrousse, des 7 Laux et du Collet d'Allevard ont participé à une exercice d'évacuation d'un téléporté. Le scénario était simple, 40 personnes bloquées à la suite d'une panne.

Par France 3 Alpes

Imaginez, le télésiège sur lequel vous vous trouvez s'arrête. Après avoir repris la fameuse chanson des "Bronzés font du ski", le temps vous dure. L'appareil est en panne. Electrique ou mécanique, le problème n'est pas forcément facile à trouver ou à réparer, il faut évacuer. D'où la nécessité des exercices en station, histoire d'éviter la chansonnette "Etoile des neiges" jusqu'au bout de la nuit...même si on ne s'en lasse pas!

"Etoile des neiges" - Les bronzés font du ski

Les évacuations de télésiège répondent à des étapes très strictes avec peu de place à l'improvisation. Un vrai défi chronométré comme nous avons pu le constater avec cet exercice annuel à Chamrousse.

Exercice à Chamrousse

Etape 1: La décision
Le service des remontées dispose de 30 minutes maximum pour prendre la décision d’évacuer le téléporté. Quand la décision est effective, les personnes sur les sièges ou dans les cabines doivent être évacuées en moins de 2h30.

Etape 2: Evacuation "verticale"
De nombreux moyens humains et matériels sont déployés. Il faut minimum deux personnes entre chaque pylône. Les personnels montent sur les pylônes, rassurent les personnes et les descendent en rappel.

Exercice d'évacuation d'un télésiège


Quelques chiffres
 

3 heures: c'est le temps maximum que se donnent les remontées mécaniques pour évacuer complètement une installation en panne.
30 minutes: c'est le temps consacré au constat de la panne.
plus de 60 personnes mobilisées
2 personnes minimum entre chaque pylône
1 hélicoptère (en fonction des conditions météorologiques et ce n'était pas le cas pour cet exercice)

La mutualisation des moyens
 

Depuis 2011, les domaines skiables se serrent les coudes. Ainsi un partenariat est né entre les stations du Collet d’Allevard, des 7 Laux et de Chamrousse, afin de mutualiser les moyens pour de telles opérations.

Si besoin, les trois stations évacuent donc ensemble un téléporté. Quand les conditions météorologiques le permettent, un hélicoptère basé au Versoud va chercher les secouristes des autres stations pour assister une intervention.


Sur le même sujet

Les + Lus