FCG-Montpellier : nouvelle défaite pour Grenoble

Les rugbymen grenoblois se sont inclinés 9 à 16, samedi 23 mars, au Stade Lesdiguières.

Par France 3 Alpes avec AFP

Pour le FCG, il s'agit de la quatrième défaite consécutive, la onzième au total cette saison. Les Isérois, émoussés physiquement, s'étaient déjà inclinés au Stade des Alpes face à Clermont (10-17), puis sur le terrain du Racing-Métro (23-3) et à Perpignan (20-18) lors des dernières journées de championnat.

Même si le maintien est déjà assuré, cette déconvenue dans son antre de Lesdiguières élimine quasiment définitivement Grenoble de la course à la qualification. Mais le message de Fabrice Landreau, le manager du FCG, est clair : "Il ne faut pas qu'on fasse une fin de saison en colonie de vacances".
DMCloud:50923
Réaction de Fabrice Landreau
Réaction de Fabrice Landreau


En revanche, grâce à ce succès, les Montpelliérains postulent ainsi toujours pour l'une des six places qualificatives pour les phases finales, aux côtés de Castres, du Racing-Métro et de Perpignan.

FCG-Montpellier : au fil du match

Le début de match était timide de part et d'autre, y compris face aux perches, devant lesquelles Paillaugue (6e), puis Courrent (12e) échouaient sur leur première tentative.
Les Montpelliérains étaient les premiers à débloquer leur compteur avec un essai inscrit par François Trinh-Duc entre les poteaux. L'ouvreur de Montpellier profitait du champ libre laissé par la défense grenobloise, débordée par une percée des Héraultais (14), pour aplatir.

La réplique des Isérois, pourtant en infériorité numérique après l'exclusion temporaire de Sowerby, était immédiate, mais l'essai inscrit par Waqaseduadua, qui récupérait le ballon dans les airs, n'était pas accordé à la vidéo (17). La fin de la première période était à l'avantage des Grenoblois, qui recollaient au score grâce à deux pénalités de Courrent (17, 37).

La seconde période s'amorçait sous de meilleurs auspices pour les Grenoblois, mais c'est encore Montpellier, profitant d'une faute iséroise, qui aggravait la marque par Paillaugue (55). Le même Paillaugue ajoutait trois nouveaux points cinq minutes plus tard. Montpellier maîtrisait ensuite les rares incursions des Grenoblois, qui s'inclinaient logiquement face à un adversaire solide.

Sur le même sujet

Les + Lus