• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le festival “AlimenTerre” de Grenoble explique les enjeux alimentaires par le documentaire

Le Festival "AlimenTerre" sensibilise le public aux enjeux alimentaires et agricoles. A Grenoble, le film "Taste the waste" sur le gaspillage de nourriture a notamment été projeté au Lycée Champollion. France 3 Alpes s'en est fait l'écho dans sa rubrique des solidarités, "Entre nous".

Par Céline Aubert

Le documentaire "Taste the waste" de Valentin Thurn est une plongée dans nos poubelles, pour dénoncer le gaspillage. Objectif de la projection, éveiller les consciences. C'est le fonctionnement même du festival "AlimenTerre", destiné à inciter le public à réfléchir aux enjeux agricoles et alimentaires dans le monde. 

A Grenoble, c'est l'association Artisans du monde (une structure qui milite pour le commerce équitable) qui coordonne ce festival initié par le Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI). 

"Il y a des films qui mettent le projecteur sur les désordres alimentaires dans les pays riches. Il y a d'autres films qui montrent comment se percute l'hyperconsommation des pays riches et la façon dont se nourrissent les pays pauvres", explique Marie de Besses, bénévole de l'association. "Il s'agit de faire passer des messages".

Projeté dans une classe de seconde du Lycée Champollion, le film n'a laissé personne indifférent.

Le festival "AlimenTerre" se poursuit jusqu'au 30 novembre. 

Au programme
Mardi 12 novembre à 19h à la salle Les Baladins, projection-débat sur la surpêche avec le film "Nouhadibou"
Jeudi 14 novembre à partir de 9h au Patio de la Villeneuve, petit déjeuner équitable et solidaire proposé par Artisans du Monde Grenoble
Samedi 16 novembre à 18h à la cinémathèque de Grenoble, projection-débat sur l'agroécologie avec le film "Cultures en Transition" et la participation de Fignole Dorcine, agronome haïtien

Egalement dans "Entre Nous"

Connaissez-vous le Cabinda? Il s'agit d'une petite province d'Afrique, entre le Congo Brazzaville et le Congo Kinshasa, annexée par l'Angola. A Grenoble, une "Quinzaine cabindaine" est organiseé pour sensibiliser le public à la situation de ce territoire sous occupation. Le peuple cabindais (600.000 habitants) demande sa libération. En 1975, il a été envahi par l'Angola pour ses richesses en pétrole, en diamant et en manganèse. 

Le CAARC (Comité d'Action d'Aide aux Réfugiés Cabindais) organise cette quinzaine avec notamment des ateliers de cuisine cabindaise ce vendredi 8 et ce samedi 9 novembre, et un spectacle également au Barathym à la Villeneuve

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Intervenants :

Les + Lus