Financement de la campagne Balladur : un ancien proche de Nicolas Sarkozy pourrait être renvoyé en correctionnelle

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

Le parquet général de Lyon a requis le renvoi devant le tribunal correctionnel de Paris de six hommes mis en cause dans le dossier du financement occulte de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995.

L’affaire porte sur des soupçons de rétrocommissions sur des contrats d'armement avec le Pakistan et l'Arabie Saoudite dans les années 1990.



Parmi les accusés figure notamment Thierry Gaubert, alors membre du cabinet du ministre du Budget Nicolas Sarkozy.

Sont aussi concernés pour abus de biens sociaux :

  • Nicolas Bazire, ex-directeur de campagne d'Édouard Balladur et aujourd'hui dirigeant du groupe de luxe LVMH
  • Renaud Donnedieu de Vabres, ex-conseiller du ministre de la Défense François Léotard
  • Dominique Castellan, ancien patron de la branche internationale de la DCN
  • L'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine
  • L'intermédiaire Abdul Rahman Al Assir
Ce dossier, d'abord examiné à Paris puis renvoyé à Lyon sur décision de la Cour de cassation, est un volet de l'affaire de l'attentat de Karachi qui avait fait 15 morts, dont 11 ouvriers français de la Direction des constructions navales (DCN), le 8 mai 2002.



Après trois ans d'enquête internationale, les magistrats avaient acquis la conviction que 327 millions d'euros de commissions indues avaient été versées en marge des contrats à un réseau d'intermédiaires, parmi lesquels Ziad Takieddine.



Ce dernier avait en effet fini par reconnaître en 2013, que, sollicité par M. Gaubert à la demande de M. Bazire, il avait financé la campagne Balladur pour 6,2 millions de francs (moins d'un million d'euros).



Ce réseau aurait été imposé, en fin de processus, pour enrichir ses membres et financer, via des rétrocommissions, la campagne de l'ancien Premier ministre Balladur.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité