La France passe à l'heure d'hiver

Le passage à l'heure d'hiver aura lieu le 27 octobre à 3 heures du matin. / © MYCHELE DANIAU / AFP
Le passage à l'heure d'hiver aura lieu le 27 octobre à 3 heures du matin. / © MYCHELE DANIAU / AFP

Dans la nuit du 26 au 27 octobre, les aiguilles reculeront d'une heure à 3 heures du matin. Malgré le vote des députés de la Commission Européenne des transports en mars dernier, la fin du changement d'heure ne sera effective qu'en 2021.

Par Solenne Barlot

La France devra remettre ses pendules à l'heure au moins jusqu'à 2021. Si la Commission Européenne des transports et du tourisme a approuvé la fin du changement d'heure en mars dernier, il sera encore effectif au moins jusqu'à 2021. Ce laps de temps devrait permettre aux États membres de se coordonner concernant le fuseau horaire à adopter. Heure d'été ou heure d'hiver, le choix est laissé à la discrétion de chaque pays.

Adapter l'heure au marché unique

Pour le bien du marché unique, la Commission aura malgré tout un droit de regard sur les heures choisies : "la Commission devrait évaluer toute décision d’un État membre de modifier son heure standard afin de garantir que l’application de l’heure d’été dans certains pays et de l’heure d’hiver dans d’autres ne perturbe pas le fonctionnement du marché intérieur". Si la Commission estime que les décalages horaires entre pays voisins nuisent de façon "significative et permanente" au fonctionnement du marché unique, elle pourra reporter la date d’application de 12 mois au maximum.

Heure d'été, quelles conséquences pour la santé ? 

Si les Français semblent préférer l'heure d'été (à 59,2% sur 2,1 millions de votants), il ne semble pas s'agir du meilleur choix en terme de santé publique. En effet, l'hormone naturelle du sommeil, la mélatonine, est sécrétée pendant l'obscurité. Sachant que cette hormone demande plus de 2 heures de lumière atténuée pour agir et déclencher le sommeil, le rallongement de la période d'ensoleillement en soirée provoqué par l'heure d'été pourrait être néfaste. L'heure d'hiver semble donc préférable, nottament pour les personnes les plus vulnérables comme les enfants, les seniors ou les personnes souffrant de troubles du sommeil. 

Sur le même sujet

Les + Lus