Les fusils volés à Saint-Marcellin vont alimenter le marché parallèle de la chasse

La cinquantaine de fusils dérobés à l'armurerie de Loisirs 2000 Saint Marcellin vont sans doute alimenter le marché parallèle de la chasse, selon les gendarmes chargés de l'enquête. 

Par Jean-Christophe Pain

L'enquête sur les fusils volés
Intervenants : Bernard Cirolato, propriétaire Loisirs 2000, adjudant-chef Pascal Rollet directeur d'enquête gendarmerie Saint Marcellin

C'est un beau butin : 50 fusils de chasse valant chacun dans les 2 000 euros pièce. Les gendarmes chargés de l'enquête ont raté les malfaiteurs de très peu. Ils ont commis leur méfait en moins de 4 minutes pour leur échapper. Selon toute vraisemblance, ces armes dédiées à la chasse vont alimenter le marché parallèle. La chasse ouvre en effet samedi prochain. 

Sur le même sujet

Les + Lus