Cet article date de plus de 4 ans

Grenoble: le Centre d'information aux droits des femmes liquidé après la baisse des subventions

Malgré la pétition et les alertes, le tribunal de Grande Instance de Grenoble a prononcé le 8 septembre la liquidation du CIDFF, Centre d'information aux droits des femmes et de la famille en Isère. Cette structure associative agréée par l'Etat existait depuis 40 ans. 
© France 3 Alpes
Cette liquidation fait suite à une baisse des subventions, l'association ayant perdu 35% de son budget. Le centre, soutenu par la ville (30.000 euros) et l'Etat (72.000 euros) a perdu les subventions du département (-55.000 euros) et vu les subventions versées par la région diminuer de 80%.

En juillet, la directrice de l'association Josette Casse regrettait auprès de nos journalistes que "la question de l'égalité hommes-femmes [ne soit] visiblement plus une priorité en Isère".

Dans un communiqué, Annie David, sénatrice communiste de l'Isère, déplore cette fermeture : "les politiques d’austérité pèsent lourd dans notre département et notre région, une fois de plus ce sont les publics les plus précarisés qui en subissent les conséquences."

L’an passé, le CIDFF de Grenoble avait reçu 7.000 appels et accueilli 3.000 femmes dans ses locaux du centre-ville de Grenoble, mais aussi lors de permanences dans plusieurs villes du département.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société