A Grenoble, des salariés de STMicroelectronics dénoncent le nouveau plan de suppression d'emplois

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Jeudi 6 novembre, vers 16 heures, une poignée de salariés de STMicro s'est manifestée devant la préfecture de l'Isère, à Grenoble. Ils entendaient dénoncer le nouveau plan de suppression d'emplois annoncé récemment par le PDG. 

Par Franck Grassaud

"Là on n'est pas nombreux, mais on était plus de 100 en AG aujourd'hui sur le site de Grenoble, c'est dire si la stratégie de ST inquiète les salariés", c'est ainsi qu'un syndicaliste a justifié la faible mobilisation devant la préfecture de l'Isère. "De toute façon, on est là pour demander un rendez-vous au préfet pour qu'il fasse remonter nos doutes quant à la gestion de notre entreprise", ajoutait-il. 

ST a décidé de supprimer 450 postes dans le monde dont 1/3 en France. Les sites de Grenoble et Crolles seront impactés par ce Plan de Départs Volontaires, principalement les ingénieurs. D'où l'inquiétude. Outre les conséquences sociales, les salariés y voient un "nouvel affaiblissement de la partie numérique du groupe" (téléphonie, décodeurs, multimédia...), après les licenciements effectués lors de l'arrêt de STEricsson. "Si cette politique -financière sans visée industrielle- est poursuivie, de nouveaux plans de ce type sont à craindre et il y a aussi un risque pour l'emploi industriel sur tous les sites par manque de produits nouveaux", commente Marc Nauroy, délégué syndical STMicro (CGT).

Interview
ST Micro : l'interview
Intervenant : Marc Nauroy Délégué syndical STMicro (CGT)

"Certes les licenciements par désignation sont pour le moment évités", ajoute un syndicaliste, "mais des emplois supprimés restent des emplois supprimés. Finalement les subventions versées à ST (plus de 200 Millions par an en France) servent à verser des dividendes, 360M$ en 2013, et à payer des départs! Piètre résultat!"

La direction ne l'a pas caché, sa stratégie est aujourd'hui basée sur une réduction des coûts. Faut-il y voir un recentrage sur les activités les plus rentables? Faut-il comprendre que les produits nouveaux en micro-électronique sortiront désormais au compte-gouttes? 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus