• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Grève des facteurs à Meylan en Isère

Les facteurs de Meylan sont en grève ce jeudi 10 octobre 2013, suite à une réorganisation de la distribution postale prévue en novembre. Les grévistes parlent plutôt de "désorganisation".

Par Franck Grassaud

Pour les facteurs de Meylan, la réorganisation en cours est d'abord "destructrice d'emplois". Rassemblés devant le centre courrier de Meylan, les 23 grévistes ont dénoncé la suppression de sept emplois et de six tournées. 

"On ne peut plus continuer à absorber une charge de travail sans cesse croissante, alors que la Direction martèle toujours sur une baisse de trafic qui n'a de baisse que le nom, très exagérée par rapport à la réalité", explique un facteur. 

Les grévistes appuient aussi sur la corde sensible des habitants de Meylan, La Tronche, Corenc, Sarcenas et du Sappey-en-Chartreuse en expliquant qu'ils vont voir la distribution de leur courrier "complètement démembrée, avec des livraisons très tardives dans la journée." "Certains usagers de La Poste n'auront leurs journaux qu’en milieu d'après-midi!", ajoutent-ils. 

Reportage Amanada Chaparro, Didier Albrand et Azedine Kebabti
DMCloud:114487
Grève des facteurs de Meylan
Intervenants : Jean-Pierre Perrez, Facteur depuis 17 ans; Hervé Marchat, Délégué syndical CGT de la Poste


La position de la direction


Pour la direction, "l'environnement économique, démographique et immobilier de la plateforme courrier de Meylan évolue et, comme partout sur le territoire, cet établissement doit adapter". La Poste dit avoir enregistré une baisse de 12% des volumes de courrier entre 2010 et 2013.  

Un projet d'adaptation est donc mené mais, la direction le promet, tous les postiers sont assurés d'avoir un poste de travail sur cette plateforme. Elle promet aussi une distribution du courrier par des facteurs professionnels 6 jours sur 7 et une répartition équitable de la charge de travail entre les tournées des facteurs.

Sur le même sujet

carrossiers et assureurs pris d'assaut après l'orage de grêle qui a frappé Romans/Isère

Les + Lus