Grève des placiers des marchés de Grenoble

Marché Saint-Bruno de Grenoble / © AFP
Marché Saint-Bruno de Grenoble / © AFP

Ils sont six à exercer ce métier de placier à Grenoble, six organisateurs des marchés de la ville. Certains dénoncent un malaise depuis quelques années, le ton monte plus vite avec les commerçants et parfois les échanges sont violents. Du coup, ils se sont mis en grève ce vendredi 19 avril.

Par Franck Grassaud

Les placiers ont alerté l'administration en décembre dernier des difficultés qu'ils rencontrent, de cette "insécurité" au quotidien. L'agression de l'un des leurs par un vendeur ambulant la semaine dernière a accentué leur colère. 

Ce vendredi matin, ils ont donc déposé un droit de retrait "jusqu’à ce que des solutions soient trouvées". Les placiers se croisent donc les bras sur les marchés de la ville de Grenoble jusqu’à nouvel ordre. "S'il y a débordement pour l'installation des forains ou des maraîchers", explique l'un d'eux, "ce n'est plus de notre ressort". 

Les + Lus