Arbitre agressé en Haute-Loire : le club de foot de Monistrol dément les accusations

Le vestiaire devant lequel les arbitres auraient été agressés à La Séauve sur Semène (Haute-Loire). / © Gérard Rivollier - France 3 Auvergne
Le vestiaire devant lequel les arbitres auraient été agressés à La Séauve sur Semène (Haute-Loire). / © Gérard Rivollier - France 3 Auvergne

Suite à l'agression de l'arbitre qui a eu lieu le 26 novembre lors d'une rencontre de District 2, le club de Monistrol-sur-Loire dément les accusations portées à l'encontre de ses supporters. François Inglese, président du club, évoque une "supercherie".

Par Margaux Dubieilh

Il est vrai que les décisions d'un arbitre peuvent exaspérer les supporters. Jusqu'à l'agression ? Dimanche 26 novembre, le club de foot de l'US Monistrol-sur-Loire et celui de la Séauve-sur-Sémène s'affrontent lors d'un match de 2e division. La rencontre se déroule sans accroc, et se termine sur un score nul : 3 partout. 

L'agression se serait produite alors que les arbitres rentraient au vestiaire : des supporters de l'équipe de Monistrol les auraient bousculés et porté des coups. Finalement, l'un des arbitres, Farès Mechtaoui, a fini à l'hôpital suite à cette confrontation. 

Le stade de La Séauve sur Semène (Haute-Loire) couvert de neige, le jeudi 30 novembre. / © Gérard Rivollier - France 3 Auvergne
Le stade de La Séauve sur Semène (Haute-Loire) couvert de neige, le jeudi 30 novembre. / © Gérard Rivollier - France 3 Auvergne

Pas de coups portés

Jeudi 30 novembre, le club de Monistrol a démenti ces accusations via un communiqué publié sur sa page facebook et son site internet. Évoquant d'abord des articles de presse "calomnieux et diffamatoires", le communiqué dépeint ensuite la version du club :

L'arbitre a été raccompagné par les dirigeants et les délégués des deux clubs et à aucun moment, des coups ont été donnés à l'arbitre.

Celui-ci serait même ressorti des vestiaires, aurait traversé le stade de foot et se serait dirigé vers une voiture en courant. Aurait suivi une altercation. Puis il serait rentré aux vestiaires. Enfin, il aurait, avec les deux autres arbitres, bu un coup à la buvette avec les dirigeants des deux équipes. 


Une "supercherie"

Le président du club de Monistrol-sur-Loire, François Inglese, évoque même une "supercherie" , et insiste sur le fait que Farès Mechtaoui n'a pas reçu de coups. Il est rejoint par le président du club de la Séauve-sur-Semène, Jean-Marc Portal sur ce point. Une enquête a été ouverte par le parquet du Puy-en-Velay, pour faire le point sur cette affaire.

Si l'arbitre supposément agressé n'a pas été entendu car il est toujours à l'hôpital, la justice évoque une "affaire exagérée". Deux plaintes ont déjà été déposée : l"une par un supporter, et l'autre par un arbitre. Enfin, François Inglese va lui aussi porter plainte contre l'arbitre pour "atteinte à l'image du club"

Haute-Loire : un arbitre de foot à l’hôpital après des incidents à la fin d’un match
Intervenants : Jean-Marc Portal, président Séauve Sports; François Inglèse, président US Monistrol; Raymond Fournel, président District de football de Haute-Loire - France 3 Auvergne - Gérard Rivollier, Elodie Monnier, Dominique Leyerloup

 

Sur le même sujet

Glisse en coeur, au Grand Bornand

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés