• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Haute-Loire : un sursis pour Défi Mode et Nov Mode à Brioude

Défi Mode est la maison-mère des magasins Nov Mode / © Gérard Rivollier - France 3 Auvergne
Défi Mode est la maison-mère des magasins Nov Mode / © Gérard Rivollier - France 3 Auvergne

Les salariés de Défi Mode dont le siège social est à Brioude en Haute-Loire ont gagné quelques semaines de répit lors du retrait mercredi 10 avril du Plan de Sauvegarde de l’Emploi par la direction. Mais un nouveau plan sera bientôt présenté et ils s’attendent à être licenciés fin mai.

Par Cyrille Genet

Le magasin Nov Mode de Brioude en Haute-Loire fermera fin avril 2019, tout comme les 59 autres magasins de vêtements et accessoires de la société Défi Mode. Mais les 220 salariés répartis sur la France entière ont gagné un peu de temps mercredi 10 avril avec le retrait par la direction de son Plan de Sauvegarde de l’Emploi, dernière étape avant les licenciements : "Ils ont retiré ce PSE et ils doivent en représenter un autre qui normalement devrait être un petit peu plus favorable. C’est une victoire pour nous puisque nous gagnons encore un mois de plus,  jusqu’à fin mai nous sommes payés par la société Défi Mode" dit Christel Delherme, déléguée CGT.

Lancée au début des années 2000, l’entreprise avait fondé sa réussite en vendant des articles de mode à petit prix, mais elle a changé plusieurs fois de mains et de stratégie ces dernières années, jusqu’à perdre de l’argent il y a 2 ans.

La fermeture est inéluctable, la direction va représenter un nouveau PSE. Les salariés de leur côté ont envisagé de créer une SCOP et ont mis en vente sur internet 12 de leurs magasins : "Thierry Dai nous a annoncé en février qu’il cherchait des repreneurs et on nous a annoncé que personne n’était intéressé. On s’aperçoit qu’en ayant mis quelques magasins sur ce site, on a quand même des marques d’intérêt. On ne comprend pas pourquoi il n’y a pas de repreneur".

Sollicitée, la direction n’a pas souhaité répondre.
 

Sur le même sujet

Cyril Brosset (UFC Que Choisir) réagit à l'amende de 10 millions d'euros infligée à la SFAM

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer