La Chaise-Dieu (Haute-Loire) : un internat d’excellence consacré à la musique va ouvrir en septembre

Publié le Mis à jour le

Le recteur d'académie de Clermont-Ferrand annonce l’ouverture à La Chaise-Dieu, haut lieu de musique classique en Haute-Loire avec son festival d’été, d’un « internat d’excellence » consacré aux instruments à cordes pour la rentrée de septembre 2020.

Bien connue des mélomanes et des musiciens classiques et baroques pour son festival qui se déroule à la mi-août, la commune de La Chaise-Dieu en Haute-Loire accueillera en septembre prochain un nouvel « internat d’excellence » ou « internat du 21ème siècle », consacré aux instruments à cordes.
Cette première année, il ouvrira à des élèves entrant en classe de sixième.

Un partenariat avec l’Orchestre National d’Auvergne


Lors d’une visioconférence, Karim Benmiloud, le recteur de l’académie de Clermont-Ferrand, s’est défendu ce jeudi 23 avril de lancer « un projet élitiste ». Bien au contraire, a t-il dit, « Il s’agit d’un enseignement basé dès le début sur la pratique d’un instrument comme cela se fait en Amérique Latine, ce qui rend l’apprentissage plus concret et attractif ». Cet internat sera ouvert à des élèves qui ne sont pas forcément déjà musiciens mais qui sont motivés pour découvrir ou approfondir des connaissances et l’exercice d’un instrument pendant les quatre ans de leur scolarité au collège.
Les élèves suivront l’intégralité du programme scolaire habituel et auront en plus 8 heures de cours spécifiques chaque semaine donnés par des professeurs de musique du conservatoire du Puy-en-Velay mais aussi... par des musiciens de l’Orchestre National d’Auvergne, partenaire du projet.
L’orchestre en est en effet l’un des « parrains » ainsi bien entendu que le festival de musique classique de La Chaise-Dieu.


14 élèves maxi la première année


Pour cette première rentrée, l’internat devrait accueillir entre 4 (seuil minimum d’ouverture) et 14 élèves de sixième qui apprendront le violon et l’alto, les instruments les plus représentés dans les orchestres à cordes. Ces instruments leur seront fournis gratuitement par le Conseil départemental de Haute-Loire, principal promoteur et financeur du projet aux côtés de l’Education Nationale.
La montée en charge sera progressive pendant 4 ans et les élèves pourront ensuite pratiquer aussi le violoncelle et la contrebasse.
« Nous souhaitons recruter ces internes sur la Haute-Loire mais également dans les départements voisins du Puy-de-Dôme et de la Loire, c’est un beau projet pour faire du collège public de La Chaise-Dieu un collège phare de notre académie », indique le recteur.
Madeleine Dubois, vice-présidente du Conseil départemental, mise aussi sur le cadre exceptionnel et rappelle que l’abbatiale de La Chaise-Dieu est actuellement « le plus gros chantier de restauration patrimoniale en France », sous l’impulsion de sa collectivité.

Comme à Marciac dans le Gers !


Les défenseurs du projet se sont rendus à Marciac, dans le Gers, où se déroule chaque été le célèbre festival « Jazz in Marciac ». Un enseignement musical (autour du jazz en l’occurence) y est proposé depuis plus de 20 ans, cela a permis de sauver le collège de la commune dont les effectifs ont plus que doublé.
A La Chaise-Dieu, malgré un faible effectif d’une soixantaine d’élèves : « Le collège n’est pas menacé car il fait partie d’un réseau de trois établissements et sa fréquentation reste modeste mais stable » précise Marie-Hélène Aubry, la directrice académique de Haute-Loire.
Comme à Marciac, mais dans le domaine de la musique classique, l’idée est de s’appuyer pour recruter sur la renommée du célèbre festival de musique altiligérien, qui devrait proposer en août prochain sa 54ème édition (la décision de maintenir ou non le festival du 20 au 30 août sera annoncée durant la semaine du 11 mai en fonction de la situation sanitaire et des consignes gouvernementales).

Des internes cocoonés !


Agnès Barbier, déléguée académique à l’action culturelle, a pour sa part apporté quelques précisions sur l’accueil de ces nouveaux internes. « Ils seront hébergés à l’ancienne école hôtelière de La Chaise-Dieu transformée en village de vacances, il y a plusieurs pavillons dans un espace très arboré. Un bus les conduira au village où se trouve le collège, ils pourront s’ils le souhaitent rentrer chez eux le mercredi, ils seront cocoonés! Ils aborderont la pratique d’un instrument à corde en groupe et inidividuellement, ils recevront une éducation musicale complète comprenant aussi la pratique vocale ».
Le coût de cet « internat d’excellence » sera fixé par le Département, il sera le même que pour un internat classique et ouvert aux boursiers.
Aucune connaissance musicale particulière ne sera requise pour l’admission.
Les élèves intéressés et leurs parents peuvent se renseigner sur le site internet du rectorat de l’académie où ils pourront déposer leurs candidatures pour ce projet « unique en France » d’après le recteur Karim Benmiloud.