Haute-Loire : danser pour sensibiliser sur la maladie d’Alzheimer

Pendant 4 semaines la compagnie de Yann Lheureux est en résidence en Haute-Loire, pour préparer leur nouvelle création. Ils ont associé les personnes âgées d'une maison de retraite et des collégiens. / © Gérard Rivollier
Pendant 4 semaines la compagnie de Yann Lheureux est en résidence en Haute-Loire, pour préparer leur nouvelle création. Ils ont associé les personnes âgées d'une maison de retraite et des collégiens. / © Gérard Rivollier

Quand la maladie d'Alzheimer devient une source d'inspiration. La compagnie Yann Lheureux, de Montpellier, est actuellement en résidence en Haute-Loire pour préparer sa nouvelle création. Les artistes ont associé à leur projet les résidents d'un EHPAD à Saugues et des collégiens.
 

Par Aurélie Albert

Aller à la rencontre des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, directement dans une maison de retraite. C’est ce qu’a voulu le chorégraphe Yann Lheureux qui prépare sa nouvelle chorégraphie, les Eblouis. Par la danse, mais pas seulement, le chorégraphe cherche à mieux cerner cette maladie de la perte dont est atteinte sa propre mère. 
« Ce qui m’a intéressé, c’est de voir chez ces personnes-là, in fine, il y a aussi des moments de présence purs, explique Yann Lheureux, chorégraphe. Il y a des endroits où ils peuvent nous surprendre à reconsidérer leur goût, leurs choix, alors que nous nous pouvons être embourbés dans nos propres goûts. Et si ces gens, 1,2 millions de personnes en France, si ces gens venaient au-devant de nous, pour nous raconter, pour nous proposer une autre façon de voir notre monde, notre environnement, notre rapport au temps. »

Pour ce projet dans une maison de retraite à Saugues, en Haute-Loire, deux classes de collégiens participent à cette rencontre. « Même s’ils sont malades les gens, il y a toujours une lumière d’espoir pour eux, évoque Tony Kay, collégien. Ils continuent toujours à vivre et ça m’apporte toute la connaissance qu’il y a sur cette maladie. J’en avais brièvement entendu parler, mais maintenant, je connais beaucoup plus de choses sur ça ». 
Le temps d’une séance de travail, la compagnie venue de Montpellier va au-devant des publics, explorer des mondes. L’occasion d’apporter un peu de bonheur aux résidents « aujourd’hui, c’est magnifique pour moi, parce que j’aime la chanson, j’aime la musique, j’aime les enfants, j’aime tout », insiste Denise Daudet, résidente EHPAD Saint-Jacques. 
Après ces quatre semaines de résidence, la création se déroulera le 13 octobre au Domaine du Sauvage en Haute-Loire. La compagnie prendra la route de l’île de la Réunion, puis la Corée du Sud. 
 
Haute-Loire : danser contre la maladie d'Alzheimer
Quand la maladie d'alzeimer devient une source d'inspiration pour un chorégraphe… La compagnie Yann Lheureux, de Montpellier, est actuellement en résidence en Haute-Loire pour préparer sa nouvelle création autour de cette maladie qui se répand. Les artistes ont associé à leur projet les résidents d'un EHPAD et des collégiens. Intervenants : Yann Lheureux, chorégraphe ; Jean Ratail, collégien ; Karine Chalmeton, collégienne ; Tony Kay, collégien ; Denise Daudet, résidente EHPAD Saint-Jacques - Reportage : Gérard Rivollier, Marie-Lou Robert et Amélie Desprès

Sur le même sujet

toute l'actu Danse

Les + Lus