Haute-Loire : tournoi des quatre nations de pêche à la mouche

Un tournoi des cinq nations, en Haute-Loire… Il n’est pas question de rugby mais de pêche à la mouche. Le 16 et 17 juin, des pêcheurs français, irlandais, écossais ou encore anglais s’affrontent sur 4 lieux dans le département. / © Yann Fournier-Passard
Un tournoi des cinq nations, en Haute-Loire… Il n’est pas question de rugby mais de pêche à la mouche. Le 16 et 17 juin, des pêcheurs français, irlandais, écossais ou encore anglais s’affrontent sur 4 lieux dans le département. / © Yann Fournier-Passard

Un tournoi des quatre nations, en Haute-Loire… Il n’est pas question de rugby, mais de pêche à la mouche. Le 16 et 17 juin, des pêcheurs français, irlandais, écossais ou encore anglais s’affrontent sur 4 lieux dans le département.

Par Aurélie Albert

La compétition internationale ne se déroule pas seulement sur la pelouse avec un ballon, elle se joue aussi dans l’eau avec une canne à pêche ! Samedi 16 et dimanche 17 juin a lieu la cinquième édition la compétition internationale de pêche à la mouche. Une première en France et c’est en Haute-Loire qu’elle se déroule. Les 36 meilleurs pêcheurs à la mouche d’Irlande, d’Ecosse, d’Angleterre et de France, s’affrontent ce week-end. Trois réservoirs et une rivière vont servir de terrain de jeu, notamment le lac de Malaguet à Monlet, le site du moulin du Bouchat dans le Lizieux, le lac du Bouchet à Cayres et la Gazeille.

2023 : un championnat du monde qui peut faire étape en Auvergne


Deux jours de compétition pour les neufs équipes,composées de quatre pêcheurs chacune. Sur 4 demi-journées, les concurrents font des rotations sur les différents lieux.
Les critères déterminant pour la compétition : le nombre de poissons pêchés (ils ne doivent pas être blessés et ils doivent être remis à l’eau.), et la taille (souvent, c’est au millimètre près). Les deux dernières années la France avait remporté le tournoi. Ce week-end, elle remet son titre en jeu.
C’est l’occasion pour les Français de s’entraîner avant le championnat du monde des jeunes en Pologne en août. Et surtout, en 2023, la France va accueillir le championnat du monde. L’occasion ainsi de tester les plans d’eau auvergnats pour leur capacité d’accueil. Le championnat du monde accueillera une vingtaine de pays.

Sur le même sujet

Les + Lus