• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Gilets jaunes : un an de prison ferme après une manifestation violente au Puy-en-Velay

Un homme de 44 ans a été condamné à un an de prison ferme pour dégradation et violence contre les forces de l’ordre / © E. Monnier / France 3 Auvergne
Un homme de 44 ans a été condamné à un an de prison ferme pour dégradation et violence contre les forces de l’ordre / © E. Monnier / France 3 Auvergne

Le 1er décembre, la manifestation des gilets jaunes du Puy-en-Velay s’était achevée par l’incendie de la préfecture. Lundi 7 janvier, un homme de 44 ans a été condamné à un an de prison ferme pour dégradation et violence.

Par Laurent Pastural avec Gérard Rivollier

Animateur en maison de retraite un homme de 44 ans avait été interpellé après la violente manifestation des gilets jaunes le 1er décembre dernier au Puy-en-Velay. Une manifestation qui s'était achevée avec l’incendie de la préfecture de Haute-Loire. Le quadragénaire, déjà condamné deux fois dans des affaires de stupéfiant, était jugé  lundi 7 janvier devant le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay.
Il lui est reproché d'avoir blessé deux policiers en lançant sur eux des projectiles et notamment de l'ammoniaque. Mais également d'avoir attisé le feu allumé contre les grilles de la préfecture dans l'après-midi. Des dégradations qui ne sont pas directement liées à l’incendie en début de soirée du bâtiment de la préfecture.

L’homme avait été cité en comparution immédiate le surlendemain des faits, mais son procès avait été reporté pour clarifier son emploi du temps et à la suite d'une demande d'expertise psychiatrique de son avocate.
Lundi le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay l'a condamné à deux ans de prison dont un an ferme, une mise à l'épreuve de deux ans et l'obligation de soins psychiques. L'homme, incarcéré depuis les faits, est reparti libre du tribunal.



 

Sur le même sujet

Notre-Dame de Paris : forte mobilisation pour la reonconstruction

Les + Lus