La Haute-Loire monte au créneau contre le désengagement de l'Etat

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Auvergne
durée de la vidéo: 01 min 39
A huit mois de l'élection présidentielle, les présidents des Départements sont en colère. En Haute-Loire Jean-Pierre Marcon monte au créneau et dénonce le désengagement de l'Etat dans le financement des prestations sociales, notamment le RSA. Intervenants : Jean-Pierre Marcon président Conseil Départemental de Haute-Loire (UDI) et Christiane Mosnier vice-présidente chargée de l'enfance et de la famille (UDI) ©France 3 Auvergne

A huit mois de l'élection présidentielle, les présidents des Départements sont en colère. En Haute-Loire Jean-Pierre Marcon monte au créneau et dénonce le désengagement de l'Etat dans le financement des prestations sociales, notamment le RSA.

A huit mois de l'élection présidentielle, les présidents des Départements sont en colère. En Haute-Loire Jean-Pierre Marcon (UDI) monte au créneau et dénonce le désengagement de l'Etat dans le financement des prestations sociales, notamment le RSA.



Le Département se plaint des dépenses sociales imposées, toujours en augmentation, et condamne un Etat qui ne tient pas parole. A la tête du Conseil Départemental de la Haute-Loire, Jean-Pierre Marcon a fait ses comptes. D'après lui, l'Etat doit 270 millions d'euros à la Haute-Loire depuis 2002, l'équivalent d'une année de budget.



Le financement du RSA qui explose constitue la principale pomme de discorde entre les élus locaux et le gouvernement : "On pourrait payer le RSA en empruntant un peu plus, mais c'est un acte de gestion qui n'est pas acceptable. On ne peut pas continuer comme ça " explique Jean-Pierre Marcon.



Les Départements lancent du 19 au 24 septembre une semaine de mobilisation face à la diminution de leurs moyens d’action. Ils se défendent  de politiser leur colère, mais espèrent une petite rallonge accordée par l'Etat...







Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité