• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le Puy-en-Velay : le braquage du bureau de tabac St Jean était un coup monté

Les enquêteurs du commissariat du Puy-en-Velay ont rapidement conclu que l'agression survenue jeudi 22 août dans un bureau de tabac était montée de toute pièce. Le suspect et "la victime" et sa compagne auraient préparé ensemble ce plan. Tous vivaient dans le même bâtiment, avenue Foch. / © M.Pitavy/France 3 Auvergne
Les enquêteurs du commissariat du Puy-en-Velay ont rapidement conclu que l'agression survenue jeudi 22 août dans un bureau de tabac était montée de toute pièce. Le suspect et "la victime" et sa compagne auraient préparé ensemble ce plan. Tous vivaient dans le même bâtiment, avenue Foch. / © M.Pitavy/France 3 Auvergne

Jeudi 22 août, un homme a dérobé plusieurs milliers d'euros dans un bureau de tabac au Puy-en-Velay. Bien connu des services de police, il a été interpellé et a avoué sa complicité avec la victime présumée, une jeune femme âgée de 18 ans. Ils ont déférés devant le parquet. 

 

Par Mohamed Benmaazouz

Le butin était élevé. Près de 7000 euros ont été dérobés à la suite d'un braquage dans un bureau de tabac, le 22 août, au Puy-en-Velay en fin de journée, faubourg St Jean. Un vol avec violence puisque l'employée âgée de 20 ans a été tirée par les cheveux comme le montrent les images de vidéosurveillance. Sous le choc la jeune femme a même passé la nuit à l'hôpital.

Dès lors, les enquêteurs ont entamé leurs investigations en exploitant les vidéos du bureau de tabac et également celles du réseau de caméras de la ville du Puy-en-Velay. Ils ont ainsi pu déterminer dans quelle direction le voleur avait pris la fuite. Le suspect est un homme bien connu des services de police. Il a été interpellé à son domicile avenue Foch le vendredi soir, soit le lendemain des faits.

Les premiers éléments de l'enquête laissaient planer le doute quant à une éventuelle complicité entre l'auteur et la victime. Des doutes qui se sont transformés en vérité. Le suspect a finalement reconnu les faits lors de sa garde à vue, ajoutant que son intervention au bureau de tabac avait été préméditée et organisée avec une personne connaissant parfaitement bien les lieux puisqu’il s’agissait de nulle autre que la vendeuse en personne. L'auteur des faits avance que la compagne de la vendeuse était elle aussi au courant. Le gérant est hors de cause, il s'était même inquiété de la violence de l'agression subie par son employée.

Tous vivaient dans le même bâtiment

Le projet aurait été mis en place depuis plusieurs semaines. Tous les protagonistes de cette affaire habitaient dans le même bâtiment. La vendeuse, ainsi que sa compagne, ont ainsi été interpellées samedi, puis placées en garde-à-vue. Si elles ont d'abord nié les faits, elles ont fini par céder et avouer toute la vérité. L’enquête démontrait donc qu’il s’agissait d’un vol avec violences fictif, chacun jouant son rôle. La compagne de la vendeuse devant pour sa part à l’heure dite intervenir au tabac et, s’inquiétant de ne pas avoir de nouvelle de sa conjointe, semer la panique et provoquer l'intervention des secours. A l'arrivée des gendarmes, la victime a été retrouvée prostrée derrière le comptoir.

Les trois protagonistes de ce scénario fumeux ont été déférées devant le parquet du Puy-en-Velay dimanche après-midi. L’auteur principal a été placé sous mandat de dépôt.

Sur le même sujet

Interview Kevin Wilson sauveur jeune-fille Valence

Les + Lus