Examens 2018
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

En Haute-Savoie, des élèves apprentis “chasseurs d'intox”

Rose-Marie Farinella a institué ces ateliers il y a quatre ans. / © France 3 Alpes
Rose-Marie Farinella a institué ces ateliers il y a quatre ans. / © France 3 Alpes

Professeure des écoles à Taninges (Haute-Savoie), Rose-Marie Farinella s'est donné pour objectif d'éduquer aux médias ses élèves et d'aiguiser leur esprit critique.

Par France 3 Alpes / ML

Tout commence avec une histoire. En l'occurrence, celle d'une manifestation qui dégénère, opposant chasseurs et écologistes le jour de l'ouverture de la chasse. Et de Kévin le blogueur, qui poste un peu trop vite ce qu'il a entendu crier dans la foule sur les réseaux sociaux. A partir de ce scénario, Rose-Marie Farinella, professeure des écoles à Taninges (Haute-Savoie), va apprendre à ses élèves à faire usage d'esprit critique.

En Haute-Savoie, des élèves apprentis "chasseurs d'intox"
Avec Rose-Marie Farinella, professeure des écoles / Reportage d'Ingrid Pernet Duparc, Serge Worreth et Lisa Bouchaud - France 3 Alpes


C'est à travers un jeu de rôle, où chacun incarne un protagoniste, qu'elle a décidé de sensibiliser sa classe. Des premiers questionnements (qui ? quoi ? quand ? où ?) au recoupage des témoignages, les élèves apprennent à identifier l'information et surtout, à la vérifier. "C'est d'abord leur apporter un éclairage sur ce qu'est une fausse information, détaille Rose-Marie Farinella, comment on traite l'information. faire la différence entre information et publicité, explorer les différents médias et le métier de journaliste..."

L'école de la prudence


Assistée de Lilian et Dan, deux "journalistes" qui gèrent l'image et le son, elle s'attarde notamment ce jour-là sur le biais de l'image, omniprésente sur Internet et donc dans le quotidien des élèves. Ensemble, ils la décryptent, l'analysent et l'observent pour mieux la dompter. "Il faut être prudent sur Internet parce qu'il peut y avoir des rumeurs, reconnaît un élève. On peut se faire pirater..."



A l'issue de ces ateliers, les élèves sont promus "hoaxbusters", ou chasseurs d'intox. Rose-Marie Farinella met en place ces sessions d'éducation aux médias et à l'information avec ses classes depuis quatre ans. Pour ces travaux, elle a obtenu plusieurs prix et récompenses, notamment aux Assises du journalisme en 2016.


Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : mobilisation pour sauver la gendarmerie à Saint-Dier-d’Auvergne

Les + Lus