Annecy : 150.000 euros de drogue saisis et trois trafiquants albanais sous les verrous

Les gendarmes d'Annecy ont saisi de l'héroïne et de la cocaïne d'une valeur de 150.000 euros et plus de 5.000 euros en liquide. / © Gendarmerie d'Annecy
Les gendarmes d'Annecy ont saisi de l'héroïne et de la cocaïne d'une valeur de 150.000 euros et plus de 5.000 euros en liquide. / © Gendarmerie d'Annecy

Les gendarmes d’Annecy ont démantelé un nouveau réseau de trafic de drogue implanté dans la forêt du Semnoz, fin septembre 2019. Bilan trois personnes interpellées et une grande quantité de drogue d’une valeur marchande de 150.000 euros saisie.
 

Par AH avec communiqué gendarmerie


Des mois d’enquête et de surveillance récompensés pour les gendarmes d’Annecy. Ils ont saisi de l’héroïne et de la cocaïne d’une valeur marchande de 150.000 euros et interpellé trois trafiquants fin septembre.

C’est un point de vente implanté dans la forêt du Semnoz, sur les hauteurs de la commune de Quintal, en Haute-Savoie, qui a été démantelé.

Après plusieurs mois d’observations discrètes, les gendarmes de Seynod obtiennent suffisamment d’éléments pour justifier une montée en puissance des moyens d’enquête.

La Brigade des Recherches de la Compagnie d’Annecy, unité de police judiciaire locale bénéficiant d’un pool spécialisé dans la lutte contre les stupéfiants, assiste alors les enquêteurs.

Elle va mettre en œuvre à leur profit des moyens techniques et une expertise permettant de faire encore progresser l’enquête.

Le lieu d’hébergement du trafiquant présumé est alors identifié.

Son interpellation a lieu le samedi 28 septembre après-midi. 25g de cocaïne seront trouvés sur lui.

Mais l’enquête ne s’arrête pas là. Le butin va dépasser toutes les espérances des militaires.

Lors des diverses perquisitions menées, deux autres individus sont interpellés et une grande quantité de drogue est saisie : 1,2 kilo d’héroïne dont 500g pure, 350 g de cocaïne dont 313 grammes pure, 720 g de produits de coupe et 5055 euros en numéraire.

Les gendarmes trouveront également un véritable petit atelier de confection des doses.

Parmi les deux autres individus interpellés l’un est suspecté d’être l’organisateur du trafic et l’autre de tenir un second point de vente à Epagny-Metz-Tessy.

Après quatre jours passés en garde à vue, les trois suspects d’origine albanaise, ont été déférés au tribunal d’Annecy, mercredi 2 octobre.

Traités selon la procédure de la comparution immédiate pour des faits de trafic de stupéfiants, d’association de malfaiteurs et de non justification de ressources, ils bénéficient à ce jour d’un report d’audience à fin octobre pour préparer leur défense.

Ils ont été placés en détention provisoire à la Maison d’Arrêt de Bourg-en-Bresse.

 

Sur le même sujet

Lutte contre le Cancer du sein

Les + Lus