Cet article date de plus de 3 ans

Projet du centre des Congrès d’Annecy : la cour administrative d’appel de Lyon devra trancher

Ce mardi 27 juin, le tribunal administratif de Grenoble a annulé la déclaration d’utilité publique du projet de construction d’un nouveau centre des Congrès pour Annecy. Les élus du Grand Annecy ont décidé de faire appel.

Jean-Luc Rigaut et Bernard Accoyer tiennent à leur projet de nouveau centre des congrès sur la presqu'île d'Albigny pour Annecy.
Jean-Luc Rigaut et Bernard Accoyer tiennent à leur projet de nouveau centre des congrès sur la presqu'île d'Albigny pour Annecy. © France 3 Alpes
Le bras de fer entre partisans et opposants au projet d’un nouveau centre des congrès pour Annecy, sur la presqu’île d’Albigny, dure depuis 7 ans. Et il n'est pas terminé !

Ce sera en effet à la cour administrative d’appel de Lyon de trancher. Car Jean-Luc Rigaut, président du Grand Annecy et Bernard Accoyer tiennent à leur projet. Et ils ont décidé de faire appel de la décision du tribunal administratif de Grenoble qui a annulé ce mardi 27 juin la déclaration d’utilité publique.


Sur 10 000 m2 de la presqu’île d’Albigny, les élus du Grand Annecy souhaitent voir bâtir, un auditorium de 800 places, des salles d'exposition et un restaurant panoramique.
Un projet ambitieux de plus de 50 millions d'euros.


Or sans déclaration d’utilité publique, les élus ne peuvent pas acquérir le foncier et déposer un permis de construire.

durée de la vidéo: 00 min 50
Centre congrès Annecy : la bataille juridique continue




 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société