Sécheresse : la liste des restrictions mises en place de l'Isère à la Haute-Savoie

Publié le
Écrit par M.D.

De nombreux secteurs sont placés en alerte sécheresse de l'Isère à la Haute-Savoie en raison des faibles précipitations de ces dernières semaines. Et les températures élevées viennent encore aggraver la situation.

La sécheresse gagne les Alpes du Nord où de nombreux secteurs sont placés en alerte, de l'Isère à la Haute-Savoie. Le déficit de pluie qui touche la région depuis le début de l'année joue un large rôle dans cette sécheresse précoce. Les précipitations ont été jusqu'à 50 % inférieures à la moyenne selon les secteurs de ces deux départements.

Et les températures élevées aggravent encore la situation. La chaleur qui s'est installée en France dure de façon inhabituelle, dépassant quotidiennement les normales saisonnières depuis mi-avril. "On est 8 à 10 °C au-dessus des normales pour un mois de mai", relève Denis Roy, responsable du centre Météo France des Alpes du Nord. "Les prévisions montrent qu'on se dirige vers le mois de mai le plus chaud que l'on ait connu."

L'Isère et la Haute-Savoie concernées, la Savoie épargnée pour le moment

Par conséquent, les sols superficiels souffrent d'une grande sécheresse. 

L'ensemble du département de la Haute-Savoie est placé en vigilance, à l’exception du Sud-Ouest lémanique, plus touché, qui est placé en alerte dès ce vendredi 20 mai.

Pour le moment, le département de la Savoie semble lui épargné et aucun bulletin de vigilance n'a été émis par la préfecture.

En Isère, par contre, la situation est plus alarmante avec de nombreux secteurs concernés par cette sécheresse précoce : 

  • Les bassins versants de la Bourbre, du Trièves, de la Matheysine et des Chambaran (eaux souterraines et superficielles) sont placés en alerte sécheresse ;
  • Les eaux souterraines de la Molasse, du Miocène et des Chambaran en alerte sécheresse ;
  • Le reste des eaux souterraines et superficielles du département en vigilance sécheresse.

La liste des restrictions

Le niveau d'alerte sécheresse implique la mise en place de restrictions dans les secteurs concernés, autant pour les particuliers que les agriculteurs ou les industriels. Découvrez les principales interdictions qui s'imposent :

  • Interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles ;
  • Interdiction de nettoyer façades, toitures, trottoirs et autres surfaces imperméabilisées sauf si réalisé par une collectivité ou une entreprise de nettoyage professionnelle ;
  • Interdiction du remplissage des piscines de plus de 1 m³ à usage privé, la remise à niveau est interdite de 18 heures à 9 heures ;
  • Interdiction d’arrosage des pelouses et massifs fleuris publics et privés de 11 heures à 18 heures ;
  • Réduction de 25 % et interdiction de 11 heures à 18 heures de tout prélèvement d’eau ou usage domestique de l’eau (par exemple les puits privés).

Risque "probable" de sécheresse jusqu'à la fin de l'été

L'ensemble des usagers sont par ailleurs invités à "être vigilants et économes dans leur consommation d’eau." Car le risque de sécheresse guette une partie de la France d'ici la fin de l'été. Le risque est "probable" dans les départements de l'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie, selon une liste publiée mercredi par le gouvernement. Vingt-deux départements sont eux classés rouge, c'est-à-dire avec un risque "très probable".

"Les vagues de chaleur précoces risquent d'intervenir de plus en plus rapidement, en fin de printemps et en début d'été" en raison du réchauffement climatique, avertit Denis Roy. Côté météo, le pic de chaleur est attendu dimanche dans les Alpes du Nord avec des températures risquant de monter jusqu'à 36 °C. Le mercure devrait redescendre à partir de la semaine prochaine avec des précipitations attendues dès mercredi.