VIDEO. Annecy : ils vendent des bulles de protection contre la pluie pour les cyclistes

Publié le Mis à jour le
Écrit par M.D. avec Vincent Habran

Pour les cyclistes réticents en cas d'intempéries, la start-up annécienne Rainjoy commercialise des bulles de protection anti-pluie. Rapide à installer, elle a déjà séduit un millier d'utilisateurs.

Alors que le nombre d'utilisateurs du vélo urbain explose, une start-up d'Annecy veut démocratiser ce mode de déplacement quelle que soit la météo. Rainjoy a conçu et commercialise une bulle de protection contre la pluie d'un genre nouveau. Une sorte de parapluie pour vélo qui se déploie très rapidement.

"Pour l'installer, c'est tout simple : ça s'enfile comme un sac à dos et il n'y a plus qu'à le greffer sur l'avant du guidon. Le tour est joué", explique Eric Frandeboeuf, le dirigeant de l'entreprise Rainjoy. Autre avantage, son confort à l'usage car la protection, baptisée Bub-up, épouse les mouvements du cycliste.

L'idée d'Eric part d'un constat, 68% des personnes qui se déplacent occasionnellement à vélo y renoncent à cause de la pluie. Après une étude de marché, des consultations auprès d'utilisateurs et plusieurs prototypes, la start-up a déposé deux brevets. Pour aboutir au produit final, son dirigeant a travaillé avec un ingénieur concepteur de célèbres tentes instantanées.

Annecy : ils vendent des bulles de protection contre la pluie pour les cyclistes

 

80% du corps protégé

"Il faut que la bulle de protection soit assez rigide pour ne pas être déformée avec la prise au vent. Mais en même temps, il faut qu'elle soit souple pour être pliée et tenir dans un diamètre de 40 cm, complète-t-il. Ca a été un gros travail que l'on a fait notamment en allant dans des laboratoires de simulation de pluie." L'entreprise affirme que son produit protège plus de 80% du corps contre la pluie, des cuisses à la tête.

D'autres start-up de l'arc alpin fabriquent déjà ce type d'équipement, à l'image de la haut-savoyarde Veltop. Dans les deux cas, ce savoir-faire a un coût. Il faut compter pas moins de 300 euros pour un produit de chez Veltop et une centaine d'euros chez son concurrent Rainjoy.

La Bub-up est commercialisée depuis trois mois dans près de 100 points de vente et magasins spécialisés. Elle a déjà été vendue à plus de 1 000 exemplaires.