Après ETG-PSG, réactions des entraîneurs

Publié le Mis à jour le

Après le match événement ce 17 avril où Evian-Thonon-Gaillard a gagné le PSG, retour sur les réactions des entraîneurs. "Je crois que nous avons écrit une grande page du club", clame Dupraz. "C'est une grande déception, surtout pour l'attitude de l'équipe qui n'a pas été bonne", explique Ancelotti.

Pascal Dupraz (entraîneur d'Evian-Thonon-Gaillard): "Je crois que nous avons écrit une grande page du club. C'est aussi une simple réponse aux quelques papiers que j'ai lu ces derniers jours qui évoquaient des affaires courantes à expédier pour le PSG. C'était sans compter sur la magie de la Coupe et le comportement héroïque des joueurs de l'ETG. C'est une qualification arrachée au prix d'une première période de très bonne facture.

Malheureusement, nous avons été menés sur la première incursion de nos adversaires. Il va falloir que nous réglions cela car nous avons d'autres joutes aussi importantes et notamment à Nancy, qui a défaut d'être une demi-finale, est une finale pour rester en Ligue 1. J'avais dit que notre saison très délicate, que d'aucuns ont qualifié de catastrophique, pouvait s'avérer une saison superbe si nous nous maintenons en Ligue 1 et si, pourquoi pas, nous emmenons tout notre peuple de Savoie au Stade de France".


Carlo Ancelotti (entraîneur du Paris Saint-Germain): "C'est une grande déception, surtout pour l'attitude de l'équipe qui n'a pas été bonne. On peut perdre un match mais nous n'avons pas eu de caractère. Nous avons eu beaucoup de suffisance, nous avons raté beaucoup de passes et manqué beaucoup de ballons. Certains ont joué individuels, tenté des choses difficiles. Je suis en colère contre toute l'équipe. Quelques fois, dans la saison, quand l'équipe est concentrée, nous avons livré de grands matches comme contre Barcelone.

La saison n'est pas terminée. Il faut donner notre meilleur sur tous les matches. Ce soir, c'est un désastre. C'est le pire match de la saison. L'attitude de l'équipe d'Evian a été très bonne. Elle a mérité d'être en demi-finale. Honte? Je ne sais pas mais je suis vraiment désolé. J'ai une responsabilité car je suis avec les joueurs.

Si l'équipe n'est pas montée sur le terrain avec la bonne attitude, c'est de la faute de l'entraîneur. Tous les matches sont difficiles".