ARCHIVES. Quand Adrien Duvillard, champion de ski alpin était aussi...menuisier!

Adrien Duvillard était champion et...menuisier / © INA
Adrien Duvillard était champion et...menuisier / © INA

C'était dans les années 60 à Megève. Adrien Duvillard collectionnait les podiums en ski alpin, mais devait vivre de son métier de menuisier. Dans une station déjà prospère, les montagnards n'avaient pas d'autre choix que la pluriactivité, saisonniers de la première heure.

Par I.G

A Megève, en cette année 1960 - le magazine "5 colonnes à la une" s'intéresse aux hommes qui font vivre la montagne et c'est Pierre Tchernia qui nous sert de guide...de sa voix inimitable : "Les touristes viennent, les montagnards ne s'en vont pas. Moniteurs, ils sont là, sur les pistes, maîtres-nageurs de ce grand océan blanc".

Mais il (se) pose la question : "ont-ils une profession, hors saison?"

"Tous," lui répond-on-, "ont un autre métier, ils sont cultivateurs, peintres en bâtiment, ou même cordonniers". Lequel cordonnier précise "qu'une bonne semaine de moniteur correspond à deux bonnes semaines en cordonnerie".

Et puis cette génération-là "ne voulait pas quitter la montagne pour aller en ville, en prison, là où les gens courent plus vite que les autres et qu'on sait pas bien pourquoi, alors que ceux qui se pressent pas arrivent aussi vite qu'eux".

Cette génération-là "allait à l'école skis aux pieds", comme Adrien Duvillard, la révélation du ski français, que l'on retrouve, sur ces archives, dans la ferme familiale, au pied du Mont-d'Arbois, avec Clovis le papa, moniteur- agriculteur, et toute la famille.

Adrien, catégorie amateur à l'époque devait vivre de son métier...de menuisier. De ses gloires sur les pistes de ski du monde "il ne ramenait qu'une valise, une montre, et une victoire".

(Christelle Durand, Joelle Céroni & Gilles Neyret)
A Megève, en 60, les moniteurs ont plusieurs métiers
Archives INA

Sur le même sujet

A Megève, en 60, les moniteurs ont plusieurs métiers

Les + Lus

Les + Partagés