Au Palais Lumière d’Évian, une grande rétrospective consacrée à Albert Besnard, peintre de la femme

Jusqu’au 2 octobre, le Palais Lumière d’Évian propose une rétrospective de l’œuvre d’Albert Besnard. L’occasion de redécouvrir ce maître du portrait féminin

Par Boris Courret

C’était l’un des seuls qui, à la fin du XIXe siècle, pouvaient rivaliser avec les impressionnistes tout en continuant la grande tradition décorative de Puvis de Chavannes.

Le Palais Lumière de Haute-Savoie remet à l’honneur Albert Besnard (1848-1934) avec cette grande rétrospective, riche de plus de 150 tableaux, dessins et gravures, dont son chef d’œuvre, "Madame Jourdain". Un tableau qui fit scandale en 1886 à cause du teint peu commun du personnage qui fit presque penser qu’elle avait la jaunisse.

Une exposition qui se propose de réexaminer le parcours singulier du peintre, de Rome à Paris, jusqu’aux rives du Gange et en passant bien sûr par la Haute-Savoie. C’est là que le peintre séjourna régulièrement dans sa villa de Talloires.


Plusieurs cordes à son arc"


"C’est un artiste qui avait plusieurs cordes à son arc. Il était à la fois peintre, graveur, pastelliste et décorateur", explique Hélène Vanderf, médiatrice culturelle.

Albert Besnard en 1913 à la Bibliothèque de nationale de France / © Agence de presse Meurisse
Albert Besnard en 1913 à la Bibliothèque de nationale de France / © Agence de presse Meurisse

C’est dans on œuvre gravée qu’il dévoilera sa face sombre. Mais Besnard était surtout ce portraitiste délicat de modèles féminins. L’un des peintres de la femme les plus prisés de son temps. "C’était un grand portraitiste. Il faisait à la fois des portraits très intimes et des portraits mondains", souligne la médiatrice.

Si le peintre est tombé dans l’oubli, cette exposition comme celle qui sera ensuite montrée au Petit Palais de paris du 25 octobre au 22 janvier, devrait réparer cette injustice.

Le reportage d'Isabelle Colbrant, Jean-Pierre Rivet et Laëtitia Din Bin
Exposition à Evian consacrée à Albert Besnard
Intervenants: Hélène Vanderf, médiatrice culturelle

Sur le même sujet

Dans l'Allier, le plus vieux pont du canal du Berry est en restauration

Près de chez vous

Les + Lus