• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Aux Houches, le torrent de la Griaz sous surveillance

Ce contenu n'est plus disponible

Ce lundi 20 juillet, le torrent de la Griaz est toujours placé sous surveillance après être sorti de son lit, à hauteur de la commune des Houches, en Haute-Savoie. 

Par France 3 Alpes

Sur le chemin qui longe le torrent, des rochers, des troncs d'arbres et un tapis de boue. Dimanche, vers 21 heures, la Griaz a connu une crue telle que les habitants des Houches n'en ont pas vue depuis une vingtaine d'années, au niveau d'un virage situé à une vingtaine de mètres de la patinoire communale.

 / © A l'origine de ce gros débordement, la conjugaison d'un orage et de chutes de séracs à hauteur du glacier. "On est loin d'une crue centennale, mais il faut agir rapidement", explique Xavier Roseren, le maire des Houches. Lors de la réunion d'une commission de sécurité dans la matinée, il a été décidé, avec les spécialistes du service de restauration de terrains en montagne (RTM), de nettoyer le lit du torrent pour évacuer l'amas de rochers.

Objectif: éviter le "suraccident". De nouveaux orages sont en effet annoncés pour mercredi et le lit du torrent doit absolument être déblayé pour éviter une crue beaucoup plus importante. Les engins de chantiers sont donc entrer en action en début d'après-midi. Une opération sous surveillance. "En cas de nouvelles chutes de séracs, on a un quart-d'heure pour stopper les travaux et évacuer les abords du torrent avant que la crue n'arrive", ajoute le maire des Houches qui confirme également que des travaux plus importants de sécurisation sont déjà planifiés pour 2016.

Une pelleteuse et six camions sont mobilisés depuis le début d'après-midi pour nettoyer le lit de la Griaz. / © Xavier Schmitt
Une pelleteuse et six camions sont mobilisés depuis le début d'après-midi pour nettoyer le lit de la Griaz. / © Xavier Schmitt



Sur le même sujet

Tombola sur Snap

Les + Lus