• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

L'alpiniste non-voyant David Labarre gravit le Mont-Blanc : “là-haut, on a pleuré”

David Labarre (au centre) et son équipe au sommet du Mont-Blanc / © David Labarre
David Labarre (au centre) et son équipe au sommet du Mont-Blanc / © David Labarre

Nouvel exploit pour l'alpiniste pyrénéen David Labarre. Il a réussi mercredi l'ascension du Mont-Blanc avec son équipe. Un grand moment d'émotion pour ce sportif, malvoyant de naissance, qui multiplie les performances. La prochaine est prévue ce lundi 8 septembre en Savoie.

Par AH


Son handicap n'a jamais été un frein. Tout petit déjà, David Labarre jouait au foot avec ses copains dans son village des Pyrénées. Il allait, parmi eux, se promener en montagne. Malvoyant de naissance, il a appris à développer des astuces pour tout faire comme tout le monde... et même plus.

C'est d'abord dans le monde du foot qu'il s'est révélé, jusqu'à devenir vice-champion paralympique de cécifoot  en 2012. 

David cherche aujourd'hui à gravir des montagnes... au sens propre.

Le plus haut sommet des Pyrénées, le Pic d’Aneto (3404 m) en juin 2018, un trek en solitaire de 213 km avec des cartes en braille, et le voilà aujourd'hui dans les Alpes.
 
© David Labarre
© David Labarre

Son ascension du Mont-Blanc a été bien préparée avec son équipe. "Une équipe extraordinaire" précise David qui s'appuie notammet sur son guide Simon, ses yeux ! 

Malgré tout, l'aventure fut une épreuve. Il a fallu gérer l'altitude : "A 4.600 mètres, j'ai pris une châtaigne, le mal des montagnes".

Il a fallu aussi tenir physiquement. "Je gaspille plus d'énergie que les autres" explique David, "ils suivent la trace, moi je suis en tension contamment".

David n'a pas pu profiter de la vue magnifique sur les sommets alpins mais l'immensité de la montagne, il la ressent : "On écoute beaucoup, les cailloux, les éboulements... La montagne fait du bruit. Quelqu'un qui voit peut passer à côté de beaucoup de choses".

Au sommet du Mont Blanc, David et son équipe ont été saisis par l'émotion. Et il l'avoue : "là-haut, on a pleuré" 

Un nouveau challenge


David et ses coéquipiers ne s'arrêteront pas au Mont-Blanc. Les voilà déjà prêts à relever un nouveau défi.

Ils ont prévu de gravir, ce lundi 9 septembre, le Mont Albaron (3637m) avec une équipe de France Télévisions. Les images seront diffusées sur le petit écran à l'occasion du Téléthon qui se déroulera les 6 et 7 décembre prochain.
 

Sur le même sujet

Réaction du président de l'ACCA de Seyssinet-Pariset

Les + Lus