Massif du Mont-Blanc : le randonneur porté disparu retrouvé mort, il aurait fait une chute de 300 mètres

Les parapentistes n'auront plus le droit d'atterrir au sommet du Mont-Blanc pour des raisons de sécurité. Photo d'archives. / © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Les parapentistes n'auront plus le droit d'atterrir au sommet du Mont-Blanc pour des raisons de sécurité. Photo d'archives. / © PHILIPPE DESMAZES / AFP

Ludovic Mazimann, un randonneur âgé de 40 ans, était porté disparu depuis le mardi 16 juillet. Son corps a été retrouvé ce 23 juillet en matinée à proximité de la voie normale du mont Blanc. Il aurait fait une chute de 300 mètres après s'être trompé d'itinéraire. 

Par France 3 Alpes

Sa famille avait donné l'alerte après avoir perdu le contact avec lui. Ludovic Mazimann, un randonneur de 40 ans originaire du Territoire de Belfort, a été retrouvé mort ce 23 juillet dans la matinée. Parti faire l'ascension du mont Blanc, l'homme se serait trompé d'itinéraire. L'homme s'est visiblement éloigné de la voie normale. Selon le Peloton de gendarmerie de haute-montagne, il n'aurait pas emprunté le couloir du Goûter mais l'arête Payot. Un itinéraire très peu fréquenté, assez simple à première vue mais qui devient très raide sur la fin. 
 

Toujours selon le PGHM, le randonneur aurait alors chuté sur plus de 300 mètres. Ludovic Mazimann n'était, a priori, pas équipé de matériel ad hoc. Il aurait entrepris l'ascension du toit de l'Europe en baskets de randonnée équipées de semelles anti-verglas. 

Sur le même sujet

RIC

Les + Lus