Chaude ambiance à la mairie de Taninges, en Haute-Savoie

Rien ne va plus entre Yves Laurat, maire de Taninges, et son directeur général des services, Jean-Philippe Maroy. Tous deux s'accusent d'avoir commis un faux en écriture. Le maire a mis à pied son directeur pour l'avoir menacé de mort. Mais le directeur réfute.

Par Jean-Christophe Pain

Reportage. Point de départ de l'altercation: un faux en écriture. Le maire et le directeur s'accusent mutuellement d'avoir signé une délibération, attachée au conseil municipal du 6 novembre, concernant une autorisation de représentation lors d'un procès aux Prud'hommes. Une délibération qui s'avère être un faux, puisqu'elle n'a jamais été votée par les autres élus.

Pourtant, elle est arrivée sur le bureau du sous-préfet de Bonneville, tamponnée et signée du maire, avec même un décompte des voix. L'affaire a été dévoilée par l'opposition. Depuis, maire et directeur général des services s'écharpent!

Reportage Serge Worreth et Ingrid Pernet-Duparc
Polémique à Taninges
Intervenants : Yves Laura maire DVG de Taninges, Jean-Philippe Maroy Directeur Général des Services, Sébastien Montessuit Opposition municipale







Sur le même sujet

Cérémonie de passation du Drapeau de la Résistance à Oyonnax (Ain)

Les + Lus