Contre une occupation illégale des gens du voyage, les maires du Genevois menacent le second tour

Publié le Mis à jour le
Écrit par AR

Au soir du premier tour, un convoi de 70 caravanes s'est installé sans autorisation en face de la mairie de Neydens, en Haute-Savoie. Une occupation illégale dénoncée par les maires de la communauté de communes du Genevois, qui menaçaient de ne pas organiser le scrutin du second tour. 

Un groupe de 200 personnes de la communauté des gens du voyage s'est rassemblé pour assister à un mariage le week-end prochain en Haute-Savoie. Faute d'emplacements disponibles sur des aires d'accueil, ils ont garé leurs caravanes sur des terres agricoles, d'abord à Neydens, puis à Viry, à proximité. 



Pression sur les élections 





Une installation illégale que dénoncent les 17 maires de la communauté de commune du Genevois. Ils demandent à l'Etat de trouver une solution adaptée, et menaçaient de ne pas organiser le second tour de l'élection présidentielle si la situation n'évoluait pas.  



"Je ne me vois pas organiser un second tour avec ma population qui me demande pourquoi je ne réagis pas, pourquoi ces gens s'installent pour la troisième fois consécutive en moins d'un mois, ce n'est plus possible. D'ailleurs, il ne s'agit pas de gens du voyage, mais de personnes sédentaires, qui vont de communes en communes et saccagent tout", déplorent la maire de la commune de Neydens, Caroline Laverrière. 



Un terrain agricole très dégradé 





À Neydens, ce groupe de 200 personnes a en effet laissé le champ qu'ils occupaient dans un état déplorable. Bouteilles de bière, machine à laver et autres détritus, la prairie est perdue pour l'agriculteur exploitant. 



"Un morceau de verre dans une panse de vache laitière, elle est morte on ne peut pas la soigner. En plus, comme nous sommes dans une zone AOC reblochon, nous faisons du lait cru et le problème des déjections de ces gens du voyage risque d'avoir une conséquence sur la santé des gens" explique Michel Masson, éleveur de vaches. 

Nous n'avons pas de problèmes avec les gens du voyage, mais nous avons un problème avec ce groupe précis



André Bonaventure, le maire de Viry, tient à préciser : "nous n'avons pas de problèmes avec les gens du voyage, mais nous avons un problème avec ce groupe précis. On arrive à les dénommer, on connaît leurs noms mais à chaque fois ça arrive à des situations un peu conflictuelles". 



Ce mercredi matin, une réunion de crise s'est tenue à Neydens. La sous-préfecture s'est engagée à trouver un terrain de délestage pour accueillir le groupe de Tziganes. Une décision accueillie favorablement par les élus du Genevois, qui organiseront donc le second tour des élections normalement.



durée de la vidéo: 02 min 02
Intervenants : Caroline Laverrière , Maire de Neydens (sans étiquette), Michel Masson, Eleveur de vaches pour la production du reblochon - GAEC les Chenevys, André Bonaventure, Maire de Viry (sans étiquette) Equipe : AUBERT-EGRET Céline, RAPUC Nathalie, CAILLAT Philippe




Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité