Coronavirus : un sénateur de Haute-Savoie propose des mesures pour généraliser le paiement sans contact

Dans un contexte de crise sanitaire du Covid-19, le sénateur de Haute-Savoie Loïc Hervé demande au gouvernement d'enjoindre les banques à suspendre leurs commissions appliquées sur les paiements sans contact. Ceci pour permettre aux petits commerces de développer ce mode de paiement.
Certains commerçants appellent leurs clients à privilégier les paiements sans contact pour limiter la propagation du Covid-19.
Certains commerçants appellent leurs clients à privilégier les paiements sans contact pour limiter la propagation du Covid-19. © Marc OLLIVIER / MAXPPP
Avec l'épidémie de nouveau coronavirus, des voix s'élèvent pour demander au gouvernement une généralisation du paiement sans contact. Ce mode de paiement peut diminuer les possibilités de contamination par rapport au paiement par carte bancaire classique ou le maniement d'espèces. Selon plusieurs études scientifiques, le Covid-19 pourrait effectivement rester plusieurs heures à plusieurs jours sur des surfaces inertes.

Le sénateur de Haute-Savoie, Loïc Hervé, a donc suggéré au ministère de l'Économie de développer ce moyen de paiement. L'élu du groupe Union centriste (UC) a toutefois "attiré l'attention de Bruno Le Maire sur le coût, pour les commerçants de proximité, des transactions de faibles montants effectuées par cartes bancaires « sans contact »" dans une question écrite publiée au Journal officiel du Sénat.
 
Les commerces doivent effectivement s'acquitter d'une commission, variable selon le montant de la transaction, ainsi que d'une taxe fixe à payer à leur banque quand un client utilise le paiement sans contact. M. Hervé pointe donc "les difficultés rencontrées par les commerçants, notamment en zones rurales, encore ouverts à ce jour" pour proposer ce moyen de paiement, étant donné les taxes imposées. Le sénateur haut-savoyard souhaiterait ainsi que le gouvernement "prescrive aux différents établissements bancaires une suspension de leurs commissions, ceci afin de protéger commerçants et clients".

 

Vers un relèvement du plafond de paiement sans contact ?


Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), "le risque d'être infecté par le Covid-19 en touchant des pièces de monnaie, billets de banque ou cartes de crédit, est très faible". La crise sanitaire du Covid-19 a toutefois accéléré les discussions entre les banques françaises pour le relèvement du plafond de paiement sans contact au-delà de 30 euros.

Le projet d'augmenter ce plafond à 50 euros était déjà à l'étude, et malgré ce coup d'accélérateur, un tel changement mettrait quelques semaines pour survenir, d'après plusieurs sources interrogées par l'Agence France presse (AFP). Pour l'heure, la décision "n'a pas été prise encore" mais le groupement des Cartes Bancaires (CB), gestionnaire du système de paiement par carte en France, affirme "travailler avec ses banques membres, les industriels et les commerçants à la sécurisation" d'une telle procédure.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société