• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Crise du beurre: l'Ecole laitière de la Roche-sur-Foron submergée par la demande

Depuis six mois, la crise du beurre sévit dans le monde. A la Roche-sur-Foron, l'Enilv, l'école laitière, est chaque jour submergée d'appels. Le plus gros producteur de beurre des deux Savoie ne peut cependant augmenter sa production. 

Par TD

Chaque jour près de quatre tonnes de beurre (1000 tonnes/an) sont produits au sein de l'Enilv, l'Ecole Nationale des Industries du Lait et des Viandes de la Roche-sur-Foron. 

Il s'agit de la plus importante des six écoles laitières de France. 

Depuis que la crise mondiale du beurre se fait sentir en France, c'est-à-dire depuis un mois, la directrice reçoit une quinzaine d'appels quotidiens. Des clients et des personnes extérieures, qui la pressent d'augmenter sa production...

Le problème est devenu mondial lorsque les Asiatiques ont commencé à consommer beaucoup de viennoiseries, et que les Américains ont voulu le réhabiliter dans leur alimentation. La demande a beaucoup augmenté, les prix du marché se sont envolés, multipliés par deux... 

Toutefois, impossible pour l'Enilv d'augmenter sa production. L'école est au maximum de ses capacités, et elle doit avant tout dispenser son enseignement. Elle accueille 700 apprenants (étudiants, stagiaires, apprentis) destinés aux métiers industriels du lait, et emploie 200 personnes. 

Créée dans les années 30 au moment des problèmes sanitaires liés au lait, elle produit du fromage depuis 1960. 

Ses clients se répartissent de la façon suivante:
- 40% de grossistes
- 10% Grande distribution 
- 50/ de partenaires historiques qui leur fournissent le lait écrémé ou le petit lait

Leur beurre est vendu sous une dizaine de noms différents (Le Centenaire ou le Faucigny), qui tous portent la Croix de Savoie sur leur emballage. C'est un produit de très grande qualité. 

L'école vend également en direct dans son magasin. Elle voit défiler de nombreux clients qui achètent du beurre en quantité, par peur de manquer. Pour ne pas vider ses étals, elle limite la vente à six plaquettes par famille.




Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : Près de 4000 visiteurs se sont rendus à la fête de la myrtille

Les + Lus