Découverte d'un foetus par des enfants en Haute-Savoie : un choc pour les petits et leurs parents

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Hédiard .

Ce sont des enfants qui ont fait la macabre découverte vendredi 15 septembre 2017 dans le parc Jean Beauquis à Ambilly, en Haute-Savoie. Ils ont eu devant les yeux le cadavre d'un foetus. Pour les aider à surmonter cette épreuve, une prise en charge psychologique a été mise en place.

La découverte du foetus, âgé de 5 mois environ selon les premières constatations du médecin du Samu, remonte à vendredi dernier, le 15 septembre 2017.



Des enfants, qui jouaient dans le parc après l'école, ont trouvé un carton qui trainait. Selon le procureur de Thonon, c'est en voulant le jeter à la poubelle qu'ils ont découvert le petit corps enveloppé dans une serviette.



L'autopsie du foetus aura lieu demain ou après-demain. Elle devra déterminer si le foetus était viable. S'il ne l'était pas, et que la maman a été victime d’une fausse couche et l’a évacué par les voies naturelles "il n'y aura pas d'instruction" précise le procureur.



Un choc pour les enfants et leurs parents



Pour surmonter le choc de cette découverte, les enfants ont été pris en charge psychologiquement.



Dès vendredi soir, la mairie a mis à disposition une salle pour accueillir parents et enfants après l'arrivée des pompiers et des forces de l'ordre.



Ce lundi matin, dans chacun des deux groupes scolaires de la commune (La Paix et La Fraternité), un psychologue et une infirmière ont été dépêchés par l’Education nationale. Les élèves étaient invités par petits groupes à venir discuter avec ces professionnels pour évoquer ce qu’ils ont vu ou entendu.



Le maire d'Ambilly, Guillaume Mathelier s’est rendu dans les deux écoles pour rencontrer les directrices et l’Inspection de l’Education nationale.

























Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité