Déjà 5 000 km parcourus à la rame pour Charles Hedrich

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Hédiard

L'aventurier, originaire de Saint-Gervais en Haute-Savoie, s'est lancé le défi de franchir le passage du Nord-Ouest à la rame. Il lui reste 1000 km à parcourir. Une première mondiale !

Sur sa page Wikipedia, il est décrit comme "un aventurier, alpiniste, rameur, navigateur et explorateur polaire français"... rien que ça !

Il n'y a pourtant pas tromperie sur la marchandise. Et le Lyonnais, originaire de Saint-Gervais en Haute-Savoie, est en train de le prouver, à nouveau, sur son bâteau.


Un long voyage


Le rameur solitaire est parti de Wales dans le Détroit de Béring en Alaska le 1er juillet 2013. Il a déjà parcouru près de 80% du Passage du Nord-Ouest. Il lui reste moins de 1000 km pour rejoindre le détroit de Bellot. Il devrait s’y trouver en fin de semaine prochaine.

Le périple de Charles Hedrich


Un bateau solide et léger


 

Pour relever le défi qu’il s’est lancé, Charles Hedrich avait besoin d’un bateau résistant. Il navigue à bord d’un prototype en kevlar carbone qui pèse à peine 160 kg. Un engin conçu spécialement pour les glaces.


 

Un aventurier d'expérience




Charles Hedrich n’en est pas à son coup d’essai.





En 2012 déjà il effectuait un aller-retour à la rame non-stop sur l’Atlantique en solitaire. Une boucle de 11 000 km effectuée en 145 jours et 21 heures.
Sa première traversée de l’Atlantique à l’aviron date de janvier 2007 entre Dakar au Sénégal et l’embouchure de l’Amazone au Brésil. Un périple qui a duré 36 jours et 6 heures.