En Haute-Savoie, la mairie de Chamonix refuse de réintégrer “un employé pédophile”

La mairie de Chamonix a décidé de verser plus de 43.000 euros  à l'un de ses employés condamné pour pédophilie afin d'éviter de le réintégrer dans ses effectifs. Le versement de cette indemnité a été approuvée par le conseil municipal jeudi 18 avril.

Par France Alpes avec AFP

L'homme, employé aux services techniques de la commune, avait été condamné à cinq ans de prison en 2006, pour des actes pédophiles sans lien avec son activité professionnelle. Il avait demandé sa réintégration à sa sortie de prison, ce que la commune a refusé.

"Des employés avaient fait savoir au maire qu'ils n'accepteraient pas sa réintégration. Cela aurait sans doute créé beaucoup de perturbations dans les services municipaux", a expliqué un responsable de la mairie qui ajoute : "On lui a proposé de prendre une disponibilité jusqu'à sa retraite mais il a refusé".

L'employé a saisi le tribunal administratif de Grenoble qui a condamné la commune pour faute par un jugement du 5 juin 2012. Afin d'éviter d'avoir à payer des indemnités de retard, la commune a préféré conclure une transaction avec cet employé afin de solder l'affaire.

Sur le même sujet

Les + Lus