Evian-Thonon-Gaillard : Pascal Dupraz savoure la qualification

Pascal Dupraz / © France 3 Alpes
Pascal Dupraz / © France 3 Alpes

L'entraîneur d'Evian-Thonon-Gaillard, Pascal Dupraz, touché par les critiques du public il y a quelques semaines, savoure la qualification de son club pour les demi-finales de la Coupe de France au détriment du Paris SG.

Par France 3 Alpes avec AFP

Evian-Thonon-Gaillard, 16e de la Ligue 1 et toujours en lutte pour le maintien, recevra donc Lorient en demi-finale le 7 ou le 8 mai au Parc des Sports d'Annecy dans le cadre de la Coupe de France.

Alors, cette victoire contre Paris et ses stars? "C'est une simple réponse aux papiers que j'ai pu lire dans la presse dans lesquels on indiquait que c'était expédier les affaires courantes pour le PSG", lance l'entraîneur haut-savoyard. "C'était compter,sans la magie de la Coupe et le comportement héroïque des joueurs d'ETG", se réjouit-il.

Âgé de 50 ans, Dupraz, né à Annemasse fait partie des chevilles ouvrières de l'ETG FC, soutenu par le groupe agro-alimentaire Danone et fruit des fusions de plusieurs clubs du bassin du Léman, dont le FC Gaillard. Il avait rejoint le club il y a 23 ans, après une carrière professionnelle comme avant-centre dans plusieurs clubs de L1 et L2 (Sochaux,Thonon, Toulon, Brest, Mulhouse, Gueugnon). A l'époque, il était entraîneur-joueur de l'équipe haut-savoyarde, en Honneur régional (7e division).

Il aime donc rappeler souvent d'où vient ce club qui ne vit que sa deuxième saison en Ligue 1, après une seule en L2. Est-ce la plus belle victoire de sa carrière? "Je me souviens en Division d'honneur avoir gagné des matches 'prestigieux' qui ont permis à notre club de grandir. Certains semblent oublier qu'avant avant d'être au niveau National, il a fallu galérer", témoigne Dupraz, personnage charismatique, réputé pour son franc-parler.

"Emmener notre peuple de Savoie au Stade de France"


"Je remercie tous ceux, joueurs et dirigeants, qui ont galéré avec moi durant de nombreuses années. Il a fallu gagner quelques matches. Certains l'ont souvent oublié. Qu'ils ne l'oublient jamais", insiste-t-il.

"J'avais dit, il y a quelques semaines, que notre saison extrêmement délicate, que d'aucuns ont qualifiée de catastrophique, pouvait s'avérer une saison superbe si tant est que nous réussissions à nous maintenir en L1, avec pourquoi pas la possibilité d'emmener tout notre peuple de Savoie au Stade de France", se délecte le coach.

Dupraz, qui a succédé après quatre journées de championnat à Pablo Correa, éphémère erreur de casting du club, avait été touché par des réactions du public, au coeur de l'hiver, qui appelait à sa démission ou à celle des dirigeants quand l'équipe était au plus mal, dix fois 18e.

DMCloud:59531
ETG : D'entraîneur en entraîneur

"Maintenant, nous avons d'autres joutes au moins aussi importantes dans les semaines à venir, et notamment dès dimanche contre Nancy pour, à défaut d'être une demi-finale, une finale pour rester en Ligue 1", conclut l'entraîneur.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus