Football : après sa défaite face aux Girondins de Bordeaux, Evian-Thonon-Gaillard est plus que jamais aux portes de la zone rouge

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Alpes

Attention danger! Les Roses sont désormais aux portes de la zone rouge. L'ETG FC s'est en effet incliné ce samedi 22 février à Bordeaux (2-1). C'est le dizième match sans victoire pour les Haut-Savoyards. 

Les Girondins de Bordeaux n'ont pas spécialement brillé. Mais même sans forcer, ils ont réussi à s'imposer sur l'ETG FC. En Gironde, les Roses se sont en effet inclinés 2 buts à 1. Et signent ainsi leur 10e match consécutif sans victoire, la dernière remontant au 4 décembre face au PSG. 

Les statistiques méritent d'ailleurs le détour pour mieux comprendre la mauvaise passe que traverse la formation de Pascal Dupraz : en 14 matchs, ETG ne s'est imposé qu'une seule fois. Si l'on excepte le PSG, le dernier succès remonte au 2 novembre! L'équipe est d'ailleurs la seule du championnat à n'avoir gagné aucune rencontre lors des 10 dernières journées...

Résultat : la zone rouge se rapproche dangereusement. Et en ce samedi 22 février, les Haut-Savoyards ne doivent leur salut qu'au match de Valenciennes face à Sochaux. Un match nul qui ne permet pas aux Nordistes de revenir à hauteur de l'ETG FC. Valenciennes reste encore premier relégable avec deux points de retard. Mais jusqu'à quand? 

Le fil du match

Dans un match assez terne, il a fallu attendre la 50e minute pour voir le premier but. Il est signé Bordeaux. Profitant d'un cafouillage dans la défense haut-savoyarde, Faubert ouvre le score du pied gauche. Un à zéro. Ensuite, plus rien ou presque jusqu'à la 74e. Sur un énième débordement, Sogou sert avec brio Bérigaud qui parvient à tromper Carrasso. Un partout. Mais à la 81e, Saviet, sur un corner, prend tout le monde de court. Bordeaux l'emporte 2 buts à 1. 

La réaction de Pascal Dupraz

"Ce qui est dommage c’est qu’on a commencé de jouer à l’heure de jeu. Les quatre de devant après ça avait de la gueule. On prend un premier but digne de notre saison. On revient au score on a quelques occasions, Carrasso fait le boulot. On est en difficultés, on doit arrêter de faire rire tout le monde sur les buts qu’on prend. J’ai une satisfaction, la prestation de l’arbitre. Il a été bon et je me dois de le dire. On se crée des occasions, il faut les mettre au fond. On a été trop pauvres techniquement, en première période, on a trop voulu jouer sur Tulio de la tête. On invente des occasions de but pour les adversaires. Il reste encore des matches et nous avons encore deux points sur les relégables, on en avait neuf avant. Ca fond comme neige au soleil."